Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Devenez journaliste et prenez les commandes d’une radio… au Kurdistan irakien

© SAFIN HAMED / AFP
The logo of Radio Al-Salam is seen on the door leading to a broadcast room during the inaugural broadcast on April 5, 2015, in Arbil, the capital of the Kurdish autonomous region in northern Iraq. Al-Salam, a radio station catering specifically to northern Iraq's large displaced population, began broadcasting near the Kurdish capital Arbil. AFP PHOTO / SAFIN HAMED
Partager

« Radio al-Salam », la « radio de la paix » des réfugiés au Kurdistan irakien, recrute son directeur. On recherche un baroudeur, ouvert et motivé !

Votre mission, si vous l’acceptez : être un artisan de paix en Irak, pour un auditoire de réfugiés au Kurdistan, qui ont dû fuir devant l’avancée de l’État islamique. Il vous faudra devenir un interlocuteur régulier des responsables religieux locaux, produire des reportages, recruter un sous-directeur, mais aussi assurer le suivi financier global de la radio.

Un « pont » entre les communautés

La radio de la paix pour les déplacés se fixe pour ambition de mettre en relation des communautés regroupées, sans l’avoir forcément souhaité, à cause de la guerre. Fondée par la Guilde avec le soutien de Radios Sans Frontière, de L’Œuvre d’Orient, de la Fondation Raoul Follereau, du Fonds de dotation Agnès b, elle émet en trois langues, kurde, arabe et assyrien, selon les plages horaires. Et propose des programmes classiques : musique, météo, reportages, auxquels s’ajouteront les retransmissions de cérémonies religieuses, selon les divers rites des minorités rassemblées.

Le profil recherché

Jean-Christophe Crespel, directeur du développement de la Guilde, détaille « la connaissance de la radio, de langues comme l’arabe ou le kurde seraient des plus. Mais le plus important, c’est d’avoir quelqu’un de polyvalent et d’ouverts aux différentes religions ». Sur place le directeur prendra en main une équipe de quatre journalistes qui constituent une petite tour de Babel : Fabien le Chaldéen, Sevin la Syrienne d’origine russe, Samir le Kurde francophone et Ryan, un autre chaldéen, ancien présentateur télé. Tout ce monde dialogue en anglais, mais ils maîtrisent tous diverses langues, arabes, kurde, assyrien… Sevin en parle six ! Les noms, les visages et les lieux d’habitation des volontaires ne devront pas être divulgués pour des raisons de sécurité.

Tenté par l’aventure ?

Le directeur sera logé et ses trajets Paris-Erbil pris en charge. Il touchera une indemnité supérieure à 1 000 euros par mois. Les CV et lettres de motivation sont à envoyer à cette adresse : recrutement-irak@la-guilde.org

Pour découvrir la radio, c’est ici.

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]