Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Vénérez les reliques de saint Thomas d’Aquin… sur Twitter

Partager

Les 5, 6 et 7 février 2016, les Dominicains concluent leur 8e centenaire en exposant à la prière les reliques du docteur angélique, à Notre-Dame de Paris et sur Internet.

Le Triduum décidé par les Dominicains de la province de France s’ouvre ce vendredi 5 par un messe solennelle présidée par l’archevêque de Prague Dominik Duka. Demain samedi, à 10 h 30, les reliques de saint Thomas seront portées solennellement sous le tableau Saint Thomas, fontaine de sagesse, restauré pour l’occasion, en la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Puis sera donné une conférence conférence sur la vocation religieuse par le cardinal Duka en lien avec la clôture de l’année dédiée à la vie consacrée. Outre les fidèles présents physiquement sur place, les organisateurs de l’évènement encouragent tous ceux qui le souhaitent à confier leurs intentions de prières en 140 caractères, via Twitter. Leurs messages de prières seront exposés avec une bougie au pied du reliquaire. Cette « iVénération », à laquelle nous sommes tous conviés (#iVeneration), sera rediffusée en vidéo sur Internet.

« Accompagner le monde dans ses évolutions les plus prometteuse »

Le dominicain Laurent Lemoine, professeur, chroniqueur pour France Culture, explique que cette initiative s’inscrit dans la tradition des Dominicains, qui ont pour vocation d’ouvrir les portes des églises, et qui ont pour se faire toujours investi les médias. Ils l’ont prouvé en 1950 avec la création de la messe télévisée « Le Jour du Seigneur », la plus vieille émission de télévision toujours en exercice. Le Maître de l’Ordre, le père Bruno Cadoré, explique qu’il voit les réseaux sociaux comme « la nouvelle porte à franchir pour aller à la rencontre des hommes d’aujourd’hui ».

Dès le 7 novembre 2015, lors de l’ouverture du jubilé, « des centaines de milliers de tweets ont été partagés, au point que cet événement est apparu parmi les « sujets tendance » des réseaux sociaux dans plusieurs pays : États-Unis, France, Pologne. Plus de 20 millions d’internautes ont ainsi été rejoints sur Facebook et Twitter. Une première pour un ordre religieux ».

« Saint Thomas aurait eu un compte Twitter »

Derrière « l’iVeneration » il y a donc un « style » de communication que selon le Maître de l’Ordre, saint Thomas d’Aquin n’aurait pas renié : « Il faut se souvenir que Thomas, le professeur de théologie, donnait des cours qui étaient facultatifs et ouverts à tous. N’importe qui pouvait entrer en débat avec le maître, et Saint Thomas se prêtait bien volontiers au débat ! Il énonçait les arguments de ses adversaires, et la structure même de la Somme théologique a été fixée par ceux qui s’opposaient à lui. Elle est fondée sur les objections qui lui étaient le plus fréquemment posées ! Je vois là une leçon de démocratie et de dialogue pour notre époque ».

Tweets et académiciens

Samedi, audition de pièces d’orgues et extraits des Conférences de Carême données par deux grands prédicateurs dominicains, tous deux « immortels » : le père Lacordaire et le père Ambroise-Marie Carré. Les textes seront lus en présence de membres de l’Académie française, notamment par Mgr Dagens, évêque d’Angoulême, qui lira les textes de son ami, feu le père Carré.

Messe solennelle

Le triduum s’achèvera le dimanche soir par la célébration, à 18 h 30, d’une messe pontificale concélébrée par les cardinaux André Vingt-Trois et Dominik Duka, et retransmise par la chaîne KTO. La prédication sera assurée par le père Bruno Cadoré.

Pour participer :

Vous pouvez participer sur Facebook, Twitter ou par e-mail.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]
Pour que la lumière continue à briller dans l'obscurité

Depuis notre création en 2012, le nombre de lecteurs de Aleteia a augmenté rapidement dans le monde entier. Notre équipe est déterminée à fournir des articles qui enrichissent, inspirent et informent votre vie catholique. C'est la raison pour laquelle nous voulons que nos articles soient librement accessibles à tout le monde, mais pour ce faire, nous avons besoin de votre aide. Un journalisme de qualité a un coût (que la publicité sur Aleteia ne peut couvrir entièrement). C'est pourquoi des lecteurs comme VOUS font une différence majeure en faisant un don d'à peine 3 euros par mois.