Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Le pape François « bientôt » à Auschwitz

Partager

"Tous les Papes allés à Cracovie sont passés par Auschwitz", commente le Saint-Siège, six mois avant les JMJ de Cracovie 2016.

La nouvelle se confirme : le pape François devrait « très vraisemblablement » effectuer une visite à Auschwitz, annonce le directeur du Bureau de presse du Saint-Siège, le père Federico Lombardi. Et même si le contexte n’est pas précisé, cette visite devrait avoir lieu pendant son séjour en Pologne à l’occasion des Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) à Cracovie en juillet prochain, selon des révélations de son archevêque le cardinal Stanislaw Dziwisz, circulant déjà depuis plusieurs mois dans les différents organes de presse.

Le porte-parole a fait cette annonce mercredi, Journée internationale de la mémoire de l’Holocauste, dans le cadre de la présentation d’un livre témoignage d’Ester et Alberto Mieli sur les horreurs de la déportation : Eravamo ebrei. Questa era la nostra unica colpa (« Nous étions juifs, c’était notre seul faute ») publié aux éditions Marsilio. Il a dit : « Je crois que le Pape interviendra à Auschwitz très bientôt ».

À l’issue d’une audience privée au Vatican, en novembre dernier, le président polonais Andrzej Duda avait fait savoir que le pape souhaitait se rendre au camp de concentration d’Auschwitz-Birkenau ainsi qu’au sanctuaire marial de Czestochowa, en marge des 31e JMJ. Ses deux prédécesseurs, Jean Paul II et Benoît XVI, s’étaient déjà rendus à Auschwitz, respectivement en 1979 et en 2006. Le père Lombardi, dans cette perspective, a renvoyé aux trois grands discours prononcés par les trois Papes au mémorial de la Shoah à Jérusalem, Yad Vashem, et aux deux interventions de Benoît XVI et Jean Paul II prononcées à Auschwitz.

En 2014, le pape François avait fait don de 100 000 euros à la Fondation internationale Auschwitz-Birkenau qui gère le musée de l’ancien camp d’extermination nazi, dans le Sud de la Pologne. Geste accueilli par le musée comme un « signe important » de reconnaissance quant au « rôle fondamental de la mémoire » sur l’homme d’aujourd’hui. Par ce geste, le Vatican est devenu le 31e État à participer à ce fonds. L’ancien camp de concentration s’étend sur 200 ha et comprend plus de 450 bâtiments dont les 3/4 sont en ruine.

Chaque année, c’est plus d’un million de visiteurs qui se rendent sur le site pour le visiter et honorer la mémoire du million de juifs de différents pays d’Europe, tués entre 1940 et 1945. La Journée européenne de la mémoire des victimes de l’Holocauste fait écho au 27 janvier 1945, date de la libération du camp d’Auschwitz par les soviétiques.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]