Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

L’Église italienne appelle les croyants à se manifester contre le « mariage » homosexuel

JOHANNES EISELE / AFP
Italian cardinal Angelo Bagnasco arrives for a meeting on the eve of the start of a conclave on March 11, 2013 at the Vatican. Cardinals will hold a final set of meetings on Monday before they are locked away to choose a new pope to lead the Roman Catholic Church through troubled times. AFP PHOTO / JOHANNES EISELE / AFP / JOHANNES EISELE
Partager

Dans quelques jours, se tiendra le débat politique Italien sur la question de l’union de personnes de même sexe. A cette occasion, l’Église a réaffirmé son désaccord face au mariage et à l’adoption de nouvelles lois, arguant de la nécessité d’une dualité des sexes, notamment pour l’enfant.

La famille est « un patrimoine précieux pour les enfants, dont ils sont le fer de lance », n’a pas eu peur d’affirmer Mgr Georges Pontier, président de la Conférence des évêques de France devant les sénateurs italiens, d’après Radio Vatican. À l’heure où la famille est noyée au cœur des débats européens, l’Église, elle, a rappelé son importance en continuant à s’opposer fermement au mariage homosexuel et à l’adoption ouverte aux couples de même sexes qui en découlera probablement.

Alors qu’une manifestation en faveur de la famille prévue pour le 30 janvier se prépare à Rome, l’Église semble décidée à lutter coûte que coûte contre les dérives de l’adoption de lois qui, loin de donner plus de droit à la famille, la divisent. Sans pour autant mentionner explicitement le « family day » qui n’est pas sans précédents, le Pape a par ailleurs appelé les chrétiens à observer la doctrine catholique sur la famille, et à protéger celle-ci en se manifestant, dans le respect de l’ordre, mais publiquement. Ainsi, il n’hésite pas à affirmer que les croyants ont non seulement « le droit », mais aussi le « devoir de participer au bien commun ».

Agir en dépit des affirmations du Premier ministre italien

Cependant, le Premier ministre italien, Matteo Renzi, semble avoir pris le parti de faire la sourde oreille à l’opposition de l’Église, même en dépit des trente-six parlementaires du Parti Démocratique qui lui ont également demandé de reconsidérer de bien fondé de la loi en faveur de l’adoption. Bien que l’opposition soit de taille, il aurait effectivement confirmé sa volonté passer outre. Mais le message du Pape est clair, et les découragés ou les pessimistes qui n’avaient pas prévu de participer à cette manifestation, considérant la réaction de Matteo Renzi, n’ont plus qu’à sortir de leur résignation pour accomplir leur devoir de croyant en faisant entendre leur désaccord.

En effet, d’après les évêques italiens, très unis dans cette cause, les chrétiens ont une double responsabilité : celle de protéger les valeurs de l’Eglise en luttant contre le mariage de deux personnes de même sexe, mais aussi celle de protéger l’enfant. En effet, comme l’a souligné Mgr Nunzio Galantino, secrétaire général de la CEI, l’adoption ouvre la porte à la gestation pour autrui (GPA) par la possibilité d’adopter l’enfant de son conjoint.

Enfin, dans un plaidoyer qui rappelle celui de la Manif pour tous française, le cardinal Bagnasco a pour sa part fait remarquer que le mariage venait avant les questions pourtant cruciales de la crise de l’emploi et des inégalités sociales criantes du pays. Valeur démocratique ou alibi politique ? La famille semble être la priorité du gouvernement, face à l’Église et à de nombreux citoyens italiens qui n’ont pas dit leur dernier mot. Affaire à suivre…

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]