Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Ouverture du 51e Congrès eucharistique international à Cebu aux Philippines

Messe d'ouverture du Congrès eucharistique international sur la place de l'Indépendance à Cebu (Philippines)
Messe d'ouverture du Congrès eucharistique international sur la place de l'Indépendance à Cebu (Philippines) © DR
Messe d'ouverture du Congrès eucharistique international sur la place de l'Indépendance à Cebu (Philippines)
Partager

Dimanche dernier a débuté cette rencontre placée sous le signe de l'évangile : "Le Christ est parmi vous, lui, l’espérance de la gloire".

Après plusieurs évènements préliminaires, dont le rassemblement des évêques des Philippines, le congrès a débuté le dimanche 24 janvier avec une grande messe de lancement. Célébrée sur la place de l’Indépendance dans le centre de Cebu city, elle a rassemblé plusieurs dizaines de milliers de personnes, venues en majorité d’Asie mais aussi du monde entier.

Sous un soleil écrasant causant le malaise de plusieurs personnes, le cardinal Charles Maung Bo de Myanmar, délégué officiel du Pape François pour le Congrès, a prononcé une homélie rappelant l’importance de l’Eucharistie et du partage avec les plus pauvres à l’heure où près de 20 000 enfants meurent de faim chaque jour dans le monde. « Les dévotions sont bonnes, mais cela ne suffit pas », a-t-il prononcé avant d’ajouter : « Partagez votre nourriture ! ». Invitation donnée aux évêques, prêtres, religieuses et laïcs présents sur place. « L’Eucharistie nous appelle à nous engager pour un monde juste. Pour une Troisième Guerre mondiale contre la pauvreté et la cruauté dans un monde qui produit tant d’armes, alors que la moitié de la population mondiale ne mange pas à sa fin. » La messe s’est terminée à la tombée de la nuit par un grand feu d’artifice.

Messe d'ouverture du Congrès eucharistique international sur la place de l'Indépendance à Cebu (Philippines) © DR
Messe d'ouverture du Congrès eucharistique international sur la place de l'Indépendance à Cebu (Philippines) © Marie-Ève Bourgois
Des dizaines de milliers de pèlerins venus du monde entier ont participé à la messe d'ouverture du congrès © DR

Le pays des Philippines, composé de plus de 7 000 îles, rassemble la plus grande communauté catholique d’Asie. Sur l’île de Cebu, capitale de l’archipel des Visayas, la religion du Christ prend en effet une place très importante dans la vie des plus jeunes comme des plus âgés, des riches comme des plus démunis. Dans les voitures sont disposées des statues de la Vierge ou du Santo Niño et des chapelets accrochés au guidon des motos. À midi, toutes les radios diffusent l’Angélus et chacun s’arrête pour prier au milieu de son shopping dans les centres commerciaux, ou de son repas.

Ce 51e Congrès eucharistique international est donc bien plus qu’en France (d’où l’événement est pourtant originaire) attendu. Dans les rues, les restaurants ou les supermarchés des affiches sont posées et des objets aux couleurs du congrès en vente. Tee-shirts, bracelets, tasses, sacs, l’ampleur de l’évènement est palpable. Près de 5000 bénévoles et 600 familles sont mobilisés pour l’accueil des quelque 15 000 pèlerins venus du monde entier.

Un grand feu d'artifice a clos la messe d'ouverture du Congrès eucharistique international © DR
Un grand feu d'artifice a clos la messe d'ouverture du Congrès eucharistique international © Marie-Ève Bourgois
Un grand feu d'artifice a clos la messe d'ouverture du Congrès eucharistique international © DR

Le but de la semaine est de montrer l’importance de l’Eucharistie dans la vie et la mission de l’Église catholique. Des conférences, des groupes de discussion, des temps de prière, des processions et des événements culturels seront notamment proposés dans différents lieux de la ville de Cebu. L’immense bâtiment principal sur trois étages a été construit spécialement pour l’occasion pour plus de 500 millions de pesos (soit environ 10 millions d’euros). Mais si le retentissement est grand, de nombreux Philippins ne peuvent pas assister au congrès qui coûte 7 000 à 10 000 pesos par personne (de 140 à 200 euros environs).

Le congrès prendra fin dimanche 31 janvier avec une grande messe qui sera célébrée en plein air pour accueillir près d’un million de personnes. D’ici là, espérons que chacun puisse trouver un peu d’espoir dans le Christ.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]
Les lecteurs comme vous contribuent à la mission de Aleteia

Depuis notre création en 2012, le nombre de lecteurs de Aleteia a augmenté rapidement dans le monde entier. Notre équipe est déterminée à proposer des informations qui enrichissent et inspirent la vie de nos lecteurs avec une dimension catholique. C'est la raison pour laquelle nous voulons que nos articles soient gratuits et librement accessibles à tout le monde, mais pour ce faire, nous avons besoin de votre aide. Un journalisme de qualité a un coût (que la publicité sur Aleteia ne peut couvrir entièrement). C'est pourquoi des lecteurs comme VOUS font une différence majeure en faisant un don d'à peine 3 euros par mois.