Aleteia

Le pape François se rendra en Suède pour commémorer la Réforme

© MAX ROSSI / AFP / POOL
Pope Francis (R) hands a keychain to Princess Leonore during a meeting with Sweden's Queen Silvia at the Vatican on April 27, 2015. AFP PHOTO / POOL / MAX ROSSI / AFP / POOL / Max ROSSI
Partager
Commenter

Une fois de plus, le Pape a créé la surprise en annonçant ce lundi 25 janvier sa venue en Scandinavie en octobre prochain pour le cinq-centième anniversaire de la Réforme.

Hier, un communiqué du Saint-Siège a annoncé que le pape François avait pour projet de se joindre au Révérant Martin Junge pour présider la célébration œcuménique du 31 octobre 2016 qui marquera le cinq-centième anniversaire de la Réforme. Cette décision imprévue annoncée à l’issue de la semaine sur le thème de l’unité des chrétiens a créé la surprise, car on se souvient encore du Schisme provoqué par la Réforme et de la division violente qui a suivi entre luthériens et catholiques. Si le concile Vatican II avait mis fin aux bains de sang, appelant à un respect mutuel au sein de la communauté chrétienne, des divergences d’opinions demeurent.

Le rapprochement entre les deux Églises est donc un travail délicat et de longue haleine. Commencé dès le milieu du XXe siècle, sa dernière manifestation a été l’adoption d’une “prière commune” publiée il y a peu, qui établit une liturgie commune à la célébration luthérienne et catholique. De plus, il y a quelques jours, le Pape appelait à l’unité et à la miséricorde, se faisant l’exemple même de cette volonté en demandant pardon hier “pour les comportements non évangéliques des catholiques à l’égard de chrétiens d’autres Églises”.

Un voyage qui marque la volonté du Pape de réunifier les chrétiens

Bien que cette visite déplaira sans doute à certains catholiques plus traditionalistes, le Pape semble vouloir montrer par elle sa volonté de réunifier la communauté chrétienne. De son côté, le Révérant Junge semble également déterminé à encourager un dialogue. Il affirme : “Je suis profondément convaincu qu’en mettant tout en œuvre pour la réconciliation entre luthériens et catholiques, nous œuvrons pour la justice, la paix et la réconciliation dans un monde lacéré par les conflits et la violences” (Radio Vatican).

La venue du Pape François à Lund semble donc ouvrir un nouveau dialogue entre l’Église luthérienne et l’Église catholique, dessinant les contours d’une meilleure entente. Cependant, comme l’a rappelé le Saint-Père, il ne s’agit pas d’oublier les profondes divergences théologiques qui séparent l’opinion catholique de celle luthérienne.

Partager
Commenter
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]