Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Samedi 05 décembre |
Saint Gérald
home iconActualités
line break icon

En France, cachez ce salafiste…

Le 7 août 2012, des combattants du groupe islamiste Ansar Dine montent la garde à l'aéroport de Kidal dans le nord du Mali © Romaric Hien / AFP

Photo taken on August 7, 2012 shows fighters of the Islamic group Ansar Dine standing guard at the Kidal Airport in northern Mali. Mali's government said on August 9 that military intervention in the Islamist-held north was 'inevitable' as the jihadists defied mediation efforts. AFP PHOTO / ROMARIC OLLO HIEN / AFP / Romaric Hien

Sylvain Dorient - Publié le 26/01/16

Ce mercredi 27 janvier sort "Salafiste", un documentaire qui dénonce la charia. Mais le film risque d’être censuré pour "apologie du terrorisme", une décision difficilement compréhensible !

Le magazine Marianne, partenaire du documentaire rappelle dans une chronique la nature du documentaire Salafiste, réalisé à Tombouctou en 2012, au Mali, avant l’intervention française. Devant la caméra de François Margolin et Lemine Ould Salem, le chef de la police islamique de Tombouctou explique posément que « tout va mieux depuis que les lapidations ont commencé et qu’on coupe la main des voleurs ». Un imam prêche de son côté : « Quand vous tuez, tuez bien et quand vous égorgez, faites-le de la meilleure façon ». N’importe qui comprend que ce film courageux dénonce la violence vécue par les sociétés soumises à la charia.

Censuré ?

Mais le représentant du ministère de l’Intérieur à la commission du visa n’est pas « n’importe qui » et a conclu que le film faisait « l’apologie du terrorisme ». Très remonté contre le documentaire, il a demandé la censure totale du film, rapporte Télérama. Sa demande ne prenait pas en compte le rapport préalable de son comité, qui avait recommandé une sortie tout public, assortie d’un simple avertissement. Cette demande était aussi illégale : la loi prévoyant au maximum une non-délivrance de visa d’exploitation.

Interdit aux moins de 18 ans

Le film ne serait finalement pas « censuré » mais interdit aux moins de 18 ans, ce qui réduirait drastiquement sa diffusion. Les chaînes non cryptées n’auront pas le droit de le diffuser, et les exploitants de salles de cinéma risquent de ne pas prendre le risque. Ce serait la première fois qu’un documentaire serait classé de la sorte. L’acharnement contre ce documentaire provoque un tollé, et la décision finale du classement de ce film revient à la ministre de la Culture, Fleur Pèlerin.

« Il y a des thèmes interdits »

Cheyenne-Marie Carron, auteur de L’Apôtre, film consacré à un musulman qui se convertit au christianisme, connaît bien les problèmes que rencontrent les réalisateurs qui se frottent aux thèmes interdits, et en particulier à l’islam. Plusieurs de ses projections ont été supprimées au dernier moment, aucune subvention ne lui a été accordée, etc. (Aleteia). Elle défend son droit à traiter des sujets « provoquants » : « Je ne vais pas m’empêcher de traiter un sujet parce qu’il appartient à un thème interdit ! Ce sont les sujets de notre temps, ceux qui nous interpellent, et nous cinéastes, avons le devoir de les traiter ». Peu de chance que le thème de son prochain film convienne à un ministère de l’Intérieur manifestement partisan de la technique dite de « la poussière sous le tapis ».

Tags:
chariaIslammali
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
saint sulpice messe
Agnès Pinard Legry
Une nouvelle jauge "contraignante" mais "appl...
WEB2-GENERAL-PIERRE DE VILLIERS-AFP-000_Z52AV.jpg
Agnès Pinard Legry
Général de Villiers : "Il faut être absorbeur...
Mathilde de Robien
C’est aujourd’hui que débute la neuvaine nati...
La rédaction d'Aleteia
Benoît XVI : "Le Seigneur m’a retiré la parol...
EMMANUEL MACRON
Henri Quantin
Les catholiques sont des "citoyens exemplaire...
groupe de louange
La rédaction d'Aleteia
Humour : et vous, "parlez-vous le catholique"...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement