Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mercredi 25 novembre |
Sainte Catherine d'Alexandrie
home iconActualités
line break icon

Comment arrêter Daesh sur Internet ?

Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a confirmé le maintien de l’état d’urgence, arguant que la menace terroriste n’était pas écartée sur le territoire français © MEHDI FEDOUACH / AFP

French Interior minister Bernard Cazeneuve gives a press conference, on January 19, 2016 in Saint-Astier, following his visit at the Gendarmerie national training centre (CNEFG) as part of a global training on crisis situations that occur in schools. / AFP / MEHDI FEDOUACH

Sylvain Dorient - Publié le 26/01/16

Dimanche 24 janvier, alors que Bernard Cazeneuve annonçait que 11 projets d’attentats avaient échoué en France en 2015, l’État islamique diffusait une vidéo des terroristes du 13 novembre.

La diffusion d’une vidéo horrifiante présentant les neufs auteurs des attentats de Paris a été diffusée par l’État islamique, comme un pied de nez au discours du ministre de la Défense, Bernard Cazeneuve.

État d’urgence maintenu

Lors de son intervention sur France 5, le ministre a confirmé le maintien de l’état d’urgence, arguant que la menace terroriste n’était pas écartée. Sur les 11 attentats déjoués par les services de sécurité français, six l’ont été depuis l’automne, et « plusieurs d’entre eux » étaient fomentés par les auteurs de la tuerie du 13 novembre.

La provocation d’une organisation sur le déclin

Alors que l’État islamique met en scène sa toute puissance, déclarant avoir mis la France « à genoux » avec l’action de ses « lions » qui sont présentés s’exerçant au tir ou décapitant des prisonniers, un porte-parole du gouvernement britannique décrit cette vidéo comme la « provocation d’une organisation sur le déclin ». De fait, en Irak et en Syrie, l’État islamique perd du terrain. Son action sur Internet demeure incontrôlable, malgré une explosion de créativité législative en France.

Contrôler les discours de haine sur Internet

Conscient qu’Internet est le premier lieu de radicalisation, les gouvernements tentent de mettre un frein aux théories « complotistes » qui foisonnent sur la Toile, et qui justifient, aux yeux des militants de Daesh, la violence de leur association. En France, le projet de loi pour une République numérique d’Axelle Lemaire s’est enrichi, à la faveur des attentats du 13 novembre d’une série d’amendements visant spécifiquement les informations erronées susceptibles de « créer un trouble à l’ordre public ».

Ainsi, un amendement déposé le 8 janvier 2016, prévoyait de punir de 135 000 euros d’amende les internautes diffusant sciemment des informations erronées. Cette proposition était motivée de la façon suivante : « L’internaute ne prend pas conscience de leur caractère mensonger est trompé dans son jugement là où, en tant que citoyen, il devrait toujours disposer d’une information fiable sur l’action de ses représentants […] ce qui à grande échelle constitue une véritable menace pour le bon fonctionnement de notre démocratie ».

Législation dépassée

Cet amendement évidemment inapplicable a été retiré et l’incapacité dans laquelle se trouve le gouvernement à poser des limites aux fausses informations a au moins un mérite : rappeler à la responsabilité chaque internaute, à laquelle ne peut se substituer aucune loi, aucun gouvernement.

Tags:
État islamique
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Mathilde de Robien
« S’il te plaît Marie » : une grande suppliqu...
Baptême à domicile chez Antoinette Faure
Timothée Dhellemmes
Confinée, Antoinette, 90 ans, a reçu le baptê...
christ en majesté
Fr. Jean-Thomas de Beauregard, op
Le Christ-Roi, ou comment servir un roi qui s...
La rédaction d'Aleteia
Voici la prière des JMJ de Lisbonne 2023
WEB2-EVACUATION-CAMP-MIGRANT-AFP-080_HL_NCOISSAC_1277288.jpg
Mgr Benoist de Sinety
Si toutes les vies se valent…
La rédaction d'Aleteia
Célébrer le dimanche 22 novembre à la maison
Sanctuaire Notre-Dame de Montligeon
Agnès Pinard Legry
Cas de Covid-19 au sanctuaire de Montligeon :...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement