Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!
Aleteia

Les Petits Chanteurs à la croix de bois renouvellent leurs uniformes

Partager

La célèbre institution, ouverte aux enfants de tous milieux, fait appel à la générosité des donateurs pour renouveler leurs tenues.

En 1942, les premiers Petits Chanteurs à la croix de bois partaient chanter dans les camps de prisonniers en Allemagne pour réconforter les soldats exilés. Plus de 70 ans plus tard, l’institution est plus active que jamais. Installés à Autun (Saône-et-Loire) depuis 2014, les petits chanteurs en bermudas ont pour objectif de développer leur projet artistique mais surtout de vivre une mission fraternelle et pastorale dans l’Église.

Les Petits Chanteurs à la croix de bois, une ouverture aux familles de tous horizons

Aujourd’hui, Patrick McNamara, président de l’Association des Petits Chanteurs à la croix de bois, souhaite renouveler les tenues des enfants devant la recrudescence d’habits abîmés. Pour chaque petit chanteur, le coût du renouvellement s’élève à 600 euros. Il comprend, notamment, une nouvelle aube, des pantalons, des pulls marine, des bermudas d’été marine et une paire de mocassins de scène. Pour cela, le président fait appel à une campagne de crowdfunding via la plateforme chrétienne Credofunding : « La scolarité, l’internat, les transports, la formation musicale d’exception que reçoivent les Petits Chanteurs à la croix de bois représentent déjà un coût important pour certaines familles. Nous souhaitons réussir à financer le renouvellement des  tenues par les dons afin que les familles aient une moindre part des tenues à leur charge. »

Car l’un des objectifs principaux des Petits Chanteurs à la croix de bois réside dans son ouverture aux enfants de tous horizons. Les enfants qui veulent rentrer sont soumis à des auditions. S’ils les réussissent, il peuvent entrer dans l’Institution. À ce stade, « l’argent ne doit pas être un frein. Nous voulons permettre à tout enfant désireux d’intégrer cette formidable aventure de la Manécanterie de pouvoir le faire », souligne le président qui a mis en place des bourses pour les enfants issus des familles les moins fortunées.

« Vous serez partout mes petits missionnaires de la Paix »

Autre enjeu fort pour le président, la réponse de l’Institution à l’invitation faite par le pape saint Jean XXIII aux Petits Chanteurs à la croix de bois : « Vous serez partout mes petits missionnaires de la paix ». Alors que l’institution était en grave difficulté financière en 2014, Patrick McNamara a pris sa direction avec une idée précise en tête : « refonder la Manécanterie sur ses valeurs fondatrices, fondamentales ». Car avant d’avoir été une troupe de spectacle, « les Petits Chanteurs à la croix de bois, étaient une œuvre d’Église ! » , rappelle-t-il.  Les Petits Chanteurs avaient pour mission de réintroduire le chant sacré dans cette institution en créant une maîtrise itinérante.

Aujourd’hui, les Petits Chanteurs à la croix de bois organisent une soixantaine de concerts par an. La plupart de leurs fonds sont reversés à une association, fondation ou autre action concrète pour la paix. Patrick McNamara explique : « Nous souhaitons soutenir la paix dans le monde par nos actions et nos chants et contribuer à éveiller les consciences, en participant à un événement pour la paix qui comprendra des rencontres et tables rondes de diverses personnalités civiles et religieuses et contribuer à la création d’une fondation pour la paix universelle ».

Pour aider les Petits Chanteurs à la croix de bois à renouveler leur uniforme, c’est ici.