Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Les plus belles basiliques de France (3/5). Notre-Dame du Rosaire, basilique inférieure du sanctuaire de Lourdes

Basilique Notre-Dame du Rosaire, Lourdes © DR
Basilique Notre-Dame du Rosaire, Lourdes © DR
Partager

Édifiée à la toute fin du XIXe siècle pour accueillir les nombreux pèlerins affluant à Lourdes, la basilique Notre-Dame du Rosaire est célèbre pour ses mosaïques illustrant les Mystères.

Cliquez ici pour ouvrir le diaporama

Aleteia vous emmène faire le tour des plus belles basiliques de France et vous accompagne cette semaine dans les Hautes-Pyrénées, au cœur du sanctuaire de Lourdes. Au sein de ce lieu de pèlerinage, trois basiliques cohabitent : la basilique inférieure, Notre-Dame du Rosaire qui nous intéresse aujourd’hui, la basilique supérieure de l’Immaculée-Conception et la basilique souterraine Saint-Pie X.

En forme de croix grecque, la basilique a été construite de 1883 à 1889 selon les plans de l’architecte Léopold Hardy. L’initiative revient à Monsiegneur Langénieux, évêque de Tarbes, confronté au nombre croissant de pèlerins et à l’étroitesse du premier édifice. Elle a été consacrée en 1901 et obtint le titre de basilique mineure en 1926. Le monument s’ouvre sur une grande esplanade où peuvent se réunir jusqu’à 80 000 pèlerins, tandis que l’édifice lui même peut accueillir 1 500 fidèles. Les grandes rampes soutenues par des arcades permettent d’accéder au lieu de culte. L’Eucharistie y est célébrée sous la coupole centrale (représentant le ciel) qui repose sur quatre piliers formant un carré (figurant la terre), symboliquement l’Eucharistie fait ainsi passer le fidèle de la terre au ciel. Quant au nom de la basilique, il a été choisi en souvenir du chapelet que tenait toujours la Vierge lors de ses apparitions à sainte Bernadette.

Les Mystères du rosaire en mosaïque

Réalisées par Giandomenico Facchina entre 1894 et 1907, des mosaïques ornent les murs de la basilique. Elles illustrent les quinze Mystères du Rosaire invitant à la méditation. Dans le transept gauche, les Mystère joyeux relatifs à l’enfance du Christ sont figurés – l’Annonciation, la Visitation, la Nativité de Jésus, la Présentation de Jésus au Temple, Jésus est retrouvé au Temple – , dans le chœur, les Mystères douloureux mettent en scène la Passion – l’Agonie de Jésus à Gethsémani, la Flagellation de Jésus, le Couronnement d’épines, le Portement de la croix, la Crucifixion – et dans le transept droit, les Mystères glorieux sont liés à la Résurrection du Christ – la Résurrection, l’Ascension du Seigneur, la Pentecôte, l’Assomption de Marie, le Couronnement de Marie. Des travaux réalisés en 2007 ont donné leur place sur la façade extérieure aux mosaïques des mystères lumineux – le baptême du Christ, les noces de Cana, l’annonce du royaume de Dieu, la Transfiguration, l’institution de l’Eucharistie –, créés par le pape Jean Paul II. Elles sont l’œuvre de l’atelier du père Ivan Rupnik, un jésuite originaire de Slovénie. Les mosaïques murales sont ainsi un véritable catéchisme à destination des fidèles !

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]