Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

« Pitch my Church », la soirée qui veut propulser l’innovation dans l’Église

© La grande Crypte
Partager

Réunis par une agence digitale, quatre acteurs de l'innovation numérique donnent rendez-vous au public jeudi 28 janvier pour promouvoir leur projet.

Quel est le point commun entre aller se confesser, secourir une personne de la rue, s’unir dans la prière et avoir de la monnaie au moment de la quête ? Toutes ces actions font partie du quotidien d’un chrétien, et pourtant toutes peuvent aussi lui poser problème. Fort heureusement, quatre startup sont sur le coup pour lui faciliter la vie : Geo Confess by KTO, Entourage, Hozana et La Quête. Chacune d’elles présentera son outil innovant au cours d’une soirée exceptionnelle organisée par une agence digitale baptisée Angel Tech – en référence aux fameux « business Angel » – nom donné aux investisseurs spécialisés dans les jeunes entreprises à fort potentiel.

« Pitch my church »

La soirée intitulée Pitch my church, retransmise en direct sur KTO, donnera la parole à quatre figures de l’innovation qui pourront ainsi « pitcher » leur projet, de l’anglais to pitch, lancer, promouvoir. Une expression commune dans le milieu du business, tombée dans le langage courant, qui se résume à vendre un produit en quelques instants. Ce mode de présentation est « presque devenu un rituel dans le milieu des startup », explique François Pinsac, 24 ans, cofondateur de Angel Tech.

Une promotion donc, mais à des fins bien plus nobles que la simple publicité. L’idée est de générer de la coopération et du soutien plus que de la consommation, espère le jeune entrepreneur : « Soutenir au niveau financier, médiatique et spirituel mais aussi stimuler des rencontres et qui sait, peut-être inspirer de nouveaux projets voire même la foi, sont les objectifs que nous nous sommes fixés ». Un concept à mi chemin entre « la culture entrepreneuriale et ecclésiale », souligne-t-il. Un mode qui semble plutôt adapté au produit mis en avant lors de cette soirée événement car « trois des quatre projets sont des associations et la seule entreprise a pour but d’augmenter les revenus générés par la quête le dimanche », fait remarquer François Pinsac.

Une soirée vue en grand

« Au départ, nous avions prévu d’échanger simplement dans un bar ! » s’exclame le cofondateur de Angel Tech, mais dépassé par leur succès, les organisateurs ont dû prévoir un lieu de réception en plus approprié. Il semble que les outils numériques présentés jeudi prochain suscitent une réelle curiosité : Comment s’utilise GeoConfess, l’outil d’accès à la confession sur le modèle de Uber confectionné par Tanguy Levesque ? Comment Jean-Marc Potdevin a-t-il imaginé Entourage, l’appli qui rassemble les anges gardiens des plus démunis ? Comment l’application la Quête, créée par Stanislas Billot de Lochner compte booster la générosité des fidèles à la messe ? Et enfin, à qui s’adresse Hozana, le réseau social de prière imaginé par Thomas Delenda ? Réponse le 28 janvier.

Pitch my church, Le jeudi 28 janvier 2016, à 20h30, à La Grande Crypte, 64 bis avenue Raymond Poincaré, 75116 Paris.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]
Les lecteurs comme vous contribuent à la mission de Aleteia

Depuis notre création en 2012, le nombre de lecteurs de Aleteia a augmenté rapidement dans le monde entier. Notre équipe est déterminée à proposer des informations qui enrichissent et inspirent la vie de nos lecteurs avec une dimension catholique. C'est la raison pour laquelle nous voulons que nos articles soient gratuits et librement accessibles à tout le monde, mais pour ce faire, nous avons besoin de votre aide. Un journalisme de qualité a un coût (que la publicité sur Aleteia ne peut couvrir entièrement). C'est pourquoi des lecteurs comme VOUS font une différence majeure en faisant un don d'à peine 3 euros par mois.