Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!
Aleteia

La Fifa censure Jésus lors de la remise du Ballon d’or

Neymar arborant un bandeau "100% Jesus" à l'issue de la finale de la Ligue des champions remportée son club du FC Barcelone © Capture d'écran YouTube
Neymar arborant un bandeau "100% Jesus" à l'issue de la finale de la Ligue des champions remportée son club du FC Barcelone
Partager

L’organisation sportive a effacé la mention « 100% Jésus » du bandeau de la star brésilienne Neymar « par respect ». Par respect envers qui ? Neymar? Les millions de supporters chrétiens ?

La Fifa, la plus haute institution du football mondial, a censuré les images montrant la mention « 100% Jésus » sur le bandeau du joueur brésilien Neymar dans la vidéo de la cérémonie du Ballon d’or 2016 qui s’est déroulée le 11 janvier dernier à Zurich (Suisse).

La Fifa, en effet, pour présenter Neymar, l’un des trois finalistes pour le Ballon d’or, a diffusé un extrait de la vidéo du match opposant le FC Barcelone à la Juventus de Turin en finale de la Ligue des champions, disputée à Berlin (Allemagne) le 6 juin dernier.

Dans la vidéo officielle de la Fifa, on peut voir Neymar arborer un bandeau blanc avec la mention « 100% Jésus”, qui a été ensuite effacée (34e seconde). Cette censure a suscité de nombreuses protestations et une pétition a été créée sur CitizenGo – qui a déjà recueilli plus de 3 000 signatures – exigeant des excuses officielles de l’institution internationale de football.

https://youtu.be/054PZ1T6uew?

« La Fifa a expliqué qu’elle avait retiré la mention du bandeau de Neymar “par respect”. Sans en dire plus sur ses motivations… Respect envers qui ? Neymar ? Les millions de supporters chrétiens? Le geste “christianophobe” implique clairement une atteinte à la liberté religieuse », dénonce la pétition. »Neymar a expliqué à plusieurs reprises qu’il était très croyant et qu’il avait arboré ce bandeau par reconnaissance envers l’Église évangélique. »

« Un symbole significatif et important pour un joueur, n’est-ce pas respectable ? Pourquoi alors ne pas respecter ce joueur ? Pourquoi ne pas respecter les millions de supporters chrétiens ? Pourquoi autant de censure dans le sport ? » Autant de questions qui nourrissent la polémique.

Dans le Code de bonne conduite de la Fifa, adopté le 25 mai 2012, il est stipulé au numéro 3.2 qu’ils traitent « toute personne avec respect » et protègent « la dignité humaine, la vie privée et les droits de la personne ». Estiment-ils qu’ils respectent là leur propre code de bonne conduite ?