Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Jeudi 26 novembre |
Saint Innocent d'Irkoutsk
home iconArt & Voyages
line break icon

Un saint à Pearl Harbor : Un aumônier catholique a péri englouti avec l’USS Oklahoma

Le père Aloysius Schmitt, aumônier catholique mort à Pearl Harbor (1941) en se sacrifiant pour permettre à d'autres soldats de sauver leur vie © Photo Courtesy of Loras College

Le père Aloysius Schmitt, aumônier catholique mort à Pearl Harbor (1941) en se sacrifiant pour permettre à d'autres soldats de sauver leur vie

Russell E. Saltzman - Publié le 15/01/16

Le lieutenant Aloysius Schmitt, aumônier catholique, venait juste de finir de célébrer la messe. Il s’est écarté pour permettre à d’autres hommes d'en réchapper.

L’USS Oklahoma transportait un équipage de 1 300 marins et  55 marines lorsqu’il a sombré par 15 mètres de fond lors de l’attaque japonaise de Pearl Harbor il y a 74 ans. 499 hommes ont péri. Une perte presqu’aussi importante que pour l’Arizona. Des centaines d’entre eux ont été piégés sous les ponts tandis que l’eau s’engouffrait dans le navire.

Trente-deux personnes prises au piège ont été secourues en trois jours ; les sauveteurs, entendant les coups frappés sur la coque, ont découpé sans relâche le fond du navire. Certains ont réussi à s’échapper en passant par d’étroits hublots, poussés par leurs camarades qui ne pouvaient passer en raison de leur corpulence ou qui étaient déterminés à laisser les autres s’en sortir.

Un de ceux qui s’est écarté pour laisser passer d’autres hommes était l’enseigne de vaisseau de première classe, Aloysius Schmitt, aumônier catholique à bord de l’Oklahoma. Il venait juste de terminer la messe du matin, trois ponts plus bas. Les rapports indiquent qu’alors que l’eau s’engouffrait dans le compartiment, il a cédé son tour, restant pour aider d’autres marins à s’échapper par un hublot.

Bien que son corps n’ait jamais été retrouvé, on pense que le père Schmitt est enterré au National Memorial Cemetery of the Pacific à Hawaï, dans une tombe avec 400 autres personnes non identifiées retrouvées dans l’épave de l’Oklahoma.

Le calice rouillé du père Schmitt ainsi que son livre de prières en latin tâché par l’eau ont été récupérés dans l’épave. Le livre comportait encore un marque-pages à l’endroit des prières de ce matin là, au niveau du psaume 8.

Éternel, notre Seigneur !

Que ton nom est magnifique sur toute la terre !

Ta majesté s’élève au-dessus des cieux.

Le père Schmitt était le premier prêtre catholique tué en service dans les forces militaires américaines. L’USS Schmitt, un destroyer d’escorte de la classe Buckley de la marine américaine porte son nom.

Pour en apprendre davantage sur le père Schmitt, c’est ici.

Tags:
États-Unissacrifice
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Timothée Dhellemmes
"Ridicule", "pathétique", "humiliante"... la ...
Timothée Dhellemmes
Les messes publiques reprendront samedi... ma...
Timothée Dhellemmes
Les évêques fustigent une décision "irréalist...
La rédaction d'Aleteia
Voici la prière des JMJ de Lisbonne 2023
Mathilde de Robien
« S’il te plaît Marie » : une grande suppliqu...
christ en majesté
Fr. Jean-Thomas de Beauregard, op
Le Christ-Roi, ou comment servir un roi qui s...
WEB2-EVACUATION-CAMP-MIGRANT-AFP-080_HL_NCOISSAC_1277288.jpg
Mgr Benoist de Sinety
Si toutes les vies se valent…
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement