Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 30 novembre |
Saint André
home iconTribunes
line break icon

Appel à porter la kippa

Lors de son voyage en Terre Sainte en mai 2014, accolade entre François et le rabbin argentin Abraham Skorka, ami de longue date, devant le mur des Lamentations © ANDREW MEDICHINI / POOL / AFP

Claude-Henri Rocquet - Publié le 15/01/16

Un homme, professeur dans une école juive de Marseille, portant la kippa, a été, dans la rue, victime d’une tentative d’assassinat à la machette ; parce que juif, et au nom du "djihad" ou de Daesh.

Certains juifs, par prudence et par souci des vies menacées, incitent leurs frères à renoncer, pour un certain temps, au port public de la kippa. D’autres, juifs ou non, pensent que ce serait là céder à la terreur, se soumettre aux terroristes.

Je souhaite que les juifs qui portent d’habitude la kippa continuent à l’arborer. Mais il ne suffit pas de les laisser seuls dans cette résistance. Je ne suis pas juif, je suis chrétien, et je suis prêt à porter la kippa, solidairement avec les juifs qui, en la portant, risquent l’agression ou la mort. Mais ce geste d’un homme seul ne serait pas reçu comme un signe, un témoignage : cet homme serait, aux yeux de chacun, un juif parmi d’autres ; un homme libre, fidèle, courageux.

Est-il possible que, sans tarder, beaucoup de Français, juifs et non juifs, croyants et incroyants, portent, visiblement, la kippa ? Est-il possible qu’ils prennent, en toute conscience, ce risque, accomplissent cet acte pacifique de résistance ? Chaque vendredi, jour du Shabbat, par exemple.

Il ne s’agirait pas de se solidariser avec une famille religieuse, ni même de rappeler ainsi qu’une racine spirituelle, celle d’Abraham, est commune aux juifs, aux chrétiens, aux musulmans ; cependant, il serait fort, il serait juste, que les croyants de ces trois religions, c’est-à-dire sans omettre l’islam, soient unis par cette manifestation, ce combat.

Notre cause commune n’est même pas seulement la défense des droits du citoyen, et des valeurs de la République ; dont la liberté, qui nous est chère, essentielle.

Il s’agit de l’homme, de l’humanité. Il s’agit de mon prochain : qui le frappe, me frappe. Il s’agit de moi-même. Si nous acceptons de nous soumettre aujourd’hui, à quoi accepterons-nous de nous soumettre demain ? À quel signe de nous-mêmes  sommes-nous prêts à renoncer ? Nous devons, sans défaillance, refuser ce nouveau nazisme.

Lanza del Vasto citait comme un des premiers actes de non-violence, en Europe, la décision que le roi du Danemark avait prise, et qu’il avait annoncée, de porter l’étoile jaune, et de la faire porter à ses proches, si les nazis l’imposaient aux juifs.

Claude-Henri Rocquet,
le 13 janvier 2016

Tags:
antisemitismeattentatLa Tribune
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Agnès Pinard Legry
Jauge de 30 personnes : les catholiques unis ...
La rédaction d'Aleteia
Le Conseil d'État somme le gouvernement de ré...
Aliénor Goudet
La demande très spéciale que la Vierge Marie ...
CATHEDRALE NOTRE DAME DE PARIS
Caroline Becker
Découvrez l'intérieur de Notre-Dame de Paris,...
CHURCH
Agnès Pinard Legry
Une messe dimanche... trois scénarios possibl...
messe avec masques
Agnès Pinard Legry
Les églises sont "des lieux de contamination"...
Monseigneur Matthieu Rougé
Timothée Dhellemmes
Mgr Rougé : "C’est un manquement à la parole ...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement