Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Comment expliquer les 7 sacrements aux enfants (sans les ennuyer)

© Alessia GIULIANI/CPP/CIRIC
01 décembre 2013 : Pour sa deuxième visite à une paroisse de Rome, François se rend dans la paroisse romaine Saint-Cyrille d'Alexandrie où il célèbre une messe au cours de laquelle il administre le sacrement de la confirmation à neuf adolescents. Rome, Italie.

December 1, 2013 : Pope Francis celebrates a mass at the Parish Church of St. Cirillo Alessandrino in Rome, Italy.
Partager

Expliquons d’abord ce qu'ils sont : des actions par lesquelles Dieu exprime son amour pour Ses enfants.

Comment expliquer les sacrements aux enfants ? La paroisse manque de matériel pour la catéchèse ? Cela semble parfois compliqué ? Aucun problème. Grâce au livre Guía de los Sacramentos para niños (Guide des sacrements pour les enfants, en français) d’Arturo Cañamares (Editions Palabra), vous trouverez les mots justes. Expliquons d’abord ce que sont les sacrements : des actions par lesquelles Dieu exprime son amour pour Ses enfants. C’est Lui qui les a créés et qui les réalise par divers moyens.

Pourquoi nous en a-t-Il fait don ? Pour nous donner la grâce, l’amour et la force d’affronter les vicissitudes de la vie. Cela se traduit par chacun de nos actes ou comportements bienveillants, visant à satisfaire Dieu.

Quels sont-ils ?

1. Le Baptême

En naissant, nous commettons le premier péché, le péché originel des primo-géniteurs Adam et Ève. Le baptême nous en lave, ainsi que de tous ceux commis avant ce premier sacrement. Nous devenons enfants de Dieu et pouvons ainsi appartenir à l’Eglise. Dieu se réjouit des paroles du prêtre qui déverse l’eau bénite : « Je te baptise au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit ».

2. La Confirmation

Dieu renforce notre foi. Nous avons confiance : Il est à nos côtés et nous monterons au Ciel. Nous devenons également plus charitables, car nous L’aimons, Lui, et tous ceux qui nous entourent. L’évêque pose les mains sur le confirmand et, l’enduisant d’huile (le Saint Chrême), énonce : « Sois marqué de l’Esprit-Saint, le don de Dieu ».

3. L’Eucharistie

Le pain et le vin deviennent corps et sang du Christ pendant la Sainte Messe. Lors de cette consécration, nous mangeons le corps du Christ et recevons ainsi notre âme. Ce sacrement, institué par Jésus pendant la Cène avec les 12 apôtres, possède quelque chose en plus : la rémission des péchés véniels et la protection contre ceux qui sont mortels.

4. La Pénitence

Ce sacrement est un grand don de Dieu. Un prêtre écoute nos péchés lors de la confession et Dieu pardonne toutes nos offenses. Nous nous repentons de nos méfaits et du bien que nous avons omis de faire. La pénitence est source de paix et de motivation pour être de bons chrétiens, de bons enfants de Dieux.

5. L’onction des malades

Dieu aime ceux qui souffrent. Il nous aide lorsque nous somme malades ou proches de la mort. Il nous insuffle force, paix, courage. Il pardonne nos fautes et nous prépare à l’ultime voyage. Telle la Passion du Christ, les malades, par leurs souffrances, aident Jésus à porter sa croix et Lui les assiste dans leurs derniers instants.

6. L’ordination sacerdotale

Seuls reçoivent ce sacrement ceux qui se vouent au sacerdoce, qui par la suite pourront administrer les sacrements. L’évêque impose ses mains et prononce les paroles de consécration. Celui qui reçoit ce sacrement sera prêtre à jamais.

7. Le mariage

Ce sacrement est l’union indéfectible entre un homme et une femme. Ils se marient à l’église et Dieu les unit corps et âmes. Le mariage ne peut se défaire : « Donc, ce que Dieu a uni, que l’homme ne le sépare pas !  » (Mc 10, 9). Le modèle à suivre est donc celui de la Sainte Famille : Jésus, la Vierge Marie et Saint Joseph.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]