Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Israël : 55 000 nouveaux foyers de colons

Vue générale de Jérusalem-Est avec la colonie israélienne de Ramat Shlomo (au premier plan) et une partie de la ville de Jérusalem © THOMAS COEX / AFP
A general view taken on May 8, 2015, shows the east Jerusalem Israeli settlement of Ramat Shlomo (foreground) and part of Jerusalem city (background). The European Union added to United States and Palestinian criticism over Israeli plans to build 900 settler homes in annexed east Jerusalem. AFP PHOTO / THOMAS COEX / AFP / THOMAS COEX
Partager

Selon l’organisation « La Paix maintenant », l’État hébreu projette de gigantesques constructions qui couperaient définitivement Jérusalem-Est d’un hypothétique État palestinien.

En tout, 55 548 nouveaux logements seraient projetés dans la « bande Ouest » de Jérusalem. Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, nie, malgré des preuves avancées par « La Paix maintenant », comme l’existence de documents signés de la main de l’ancien ministre du Logement Uri Ariel. Actuellement ministre de l’Agriculture, ce partisan de la reconstruction d’un troisième Temple réside dans la colonie de Kfar Adumim.

Stratégie de la tension… modérée

On voit mal les militants de l’organisation « la Paix maintenant » inventer cette affaire. Créée par des militaires israéliens en 1978, elle prône la création d’un État palestinien et le démantèlement des colonies. C’est une source sérieuse et il faut donc envisager que le Premier ministre ne dise pas toute la vérité. À la suite de la fusillade de Tel Aviv, il réagissait violement, promettant de développer des services judiciaires et légaux « dans tout le secteur arabe », mais une provocation aussi gigantesque que la création de plus de 50 000 nouveaux logements ne serait pas de bonne politique ! Une volontaire française en Israël détaille : « Le gouvernement israélien aura les réactions classiques, démolir les maisons des familles des terroristes, rendre leurs corps au compte-gouttes, mais annoncer cela non… Ce serait mettre le feu aux poudres, et il n’a pas intérêt à un embrasement généralisé ».

Un projet au long court

Il est de toute façon exclu que ce projet ait été décidé en réaction aux récents regains de tension en Israël. Une entreprise de cette taille se décide sur le long terme. Elle permettrait de concrétiser un vieux rêve des faucons israéliens : isoler Jérusalem des territoires palestiniens. En cas de création d’un État palestinien, il serait difficile de faire de Jérusalem sa capitale, elle serait comme une « tête coupée », totalement dépendante du bon vouloir israélien pour ses contacts avec les territoires palestiniens.

Funambulisme

Malgré son gouvernement principalement composé de sionistes durs, Benjamin Netanyahu connaît l’art du louvoiement et sait éviter les confrontations trop brutales, susceptibles de remettre en cause la légitimité de ses choix politiques. Il évite donc l’affrontement, au moins temporairement, mais son amour de la concorde ira-t-il jusqu’à renoncer au projet concocté par les ultras ?

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]