Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Les Pueri Cantores à Rome pour fêter le 40e Congrès international de leur fédération

Partager

Près de 130 chœurs d’enfants et de jeunes sont attendus dans la Ville éternelle pour chanter leur foi, et rendre grâce pour les fruits de leur engagement.

Ce lundi 28 décembre s’est ouvert à Rome le 40e Congrès de la Fédération internationale des Pueri Cantores. Les 6 000 jeunes participants, venus de 18 pays différents, sont appelés à magnifier la capitale de la chrétienté en donnant de nombreux concerts dans les églises de la ville, jusqu’au 1er janvier prochain. L’occasion pour ces chœurs de chant sacré de répondre une fois encore à l’appel de saint Paul : « Que la parole de Christ habite parmi vous abondamment ; instruisez-vous et exhortez-vous les uns les autres en toute sagesse, par des psaumes, par des hymnes, par des cantiques spirituels, chantant à Dieu dans vos cœurs sous l’inspiration de la grâce » (Col 3, 16).

Un mouvement international d’origine française

Le 11 novembre 1944, Mgr Fernand Maillet, directeur de la manécanterie des Petits chanteurs à la croix de bois, crée la Fédération internationale des Pueri Cantores. Cela répond au grand élan de fondation de nombreux chœurs d’enfants, prenant la manécanterie de Monseigneur Maillet pour modèle. En 1947, se déroule à Paris le premier congrès international des Petits Chanteurs, qui regroupe essentiellement des chœurs européens.

Après avoir été officiellement reconnue mouvement d’Église en 1965, la Fédération regroupe aujourd’hui des chœurs de 35 pays différents, et compte environ 40 000 petits chanteurs. On y trouve essentiellement des chœurs non mixtes, de garçons ou de filles.

Placés sous le patronage de saint Dominique Savio, les Pueri Cantores œuvrent pour la beauté de la liturgie. L’aspect éducatif de ce mouvement est profondément lié à la mission spirituelle des Petits Chanteurs, qui se mettent au service de l’Église et des autres pour encourager la prière de chacun. Il s’agit de rendre ces jeunes sensibles à la vraie beauté, en associant foi, amitié et démarche artistique, dans la conviction que le chant est un moyen privilégié de rendre grâce à Dieu. L’entrée dans un chœur est un véritable engagement pour l’enfant, et l’aide à grandir dans la foi, l’attention aux autres et le désir de rendre hommage au Beau.

Un programme exceptionnel sous le signe de l’espérance

« Cantate Spem Vestram ! » (Chantez votre espérance !) : Voilà l’admirable devise de ce 40e Congrès. Parmi les nombreux chœurs attendus, 21 sont français. Pendant cinq jours, les différents groupes vont animer des prières pour la Paix, et des « concerts d’espérance », à l’aube de la nouvelle année. Le jeudi 31 décembre au matin, ils seront tous reçus en audience par le pape François. Et pour clore ces journées de grâce, les 6 000 jeunes chanteront tous ensemble à la messe du 1er janvier à la Basilique Saint-Pierre. De quoi confirmer les propos de Régis de La Roche, directeur des Petits Chanteurs Franciliens, qui n’hésite pas à parler d’ « un évènement qui marque nos jeunes chanteurs pour la vie ! ».

Un magnifique témoignage d’espérance porté par la jeune génération, en ce début d’année jubilaire, que les Pueri Cantores vivront, lors de leur séjour à Rome.

Pour plus d’informations sur le programme du Congrès, c’est ici !

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]