Aleteia

Vivez l’Avent autrement avec Aleteia (7/7). Mère Teresa, la Samaritaine

Tim Graham/Getty Images
Partager
Commenter

Aleteia a sélectionné pour vous des citations de figures de l'Église pour vous accompagner tout au long de cette dernière semaine de l'Avent.

L’Avent, appelé « petit Carême » par les chrétiens orientaux, est un temps de pénitence et de préparation à la naissance de Jésus qui marque le début de l’année liturgique. Comme en Carême, les célébrants revêtent la chasuble et l’étole violettes, couleur liturgique des temps de pénitence.

Pour vous aider à vivre cette élévation spirituelle, Aleteia vous propose une sélection de maximes, sentences, récits édifiants et de pieuses citations. Pour conclure ce temps de l’Avent, prions avec la Bienheureuse Mère Teresa, dont la prochaine canonisation qui vient d’être annoncée pourrait être l’un des moments forts de l’Année Sainte de la Miséricorde. 

  • « Le manque d’amour est la plus grande pauvreté. »
  • « Ne laissez personne venir à vous et repartir sans être plus heureux. »
  • « La perte d’une certaine pudeur comme la perte de la pureté sont les causes profondes de la décadence du monde. »
  • « La solitude et le sentiment de n’être pas désiré sont les plus grandes pauvretés. »
  • « Ce qui compte ce n’est pas ce que l’on donne, mais l’amour avec lequel on donne. »
  • « Si tu juges les gens tu n’as pas le temps de les aimer. »
  • « Pour ce qui est de l’argent, il viendra bien : si nous cherchons d’abord le Royaume de Dieu, le reste sera donné par surcroît. »
  • « Si nous sommes pleins du péché, Dieu ne peut nous remplir, car Dieu lui-même ne peut remplir ce qui est plein. Voilà pourquoi nous avons besoin du pardon : nous nous vidons, et Dieu nous remplit de lui-même. »
  • « On ne peut pas faire de grandes choses ; rien que des petites avec un immense amour. »
  • « Si vous ne pouvez pas nourrir cent personnes, nourrissez-en au moins une. »
  • « Que pouvez-vous faire pour promouvoir la paix dans le monde ? Rentrez chez vous et aimez votre famille ! »
  • « Ce qui me scandalise, ce n’est pas qu’il y ait des riches et des pauvres : c’est le gaspillage. »

« Celui qui voudra être le premier parmi vous, sera l’esclave de tous » (Mc 10, 44). Ces paroles de Jésus aux disciples, qui ont retenti il y a peu sur cette place, indiquent quel est le chemin qui conduit à la « grandeur » évangélique. C’est la route que le Christ Lui-même a parcourue jusqu’à la Croix ; un itinéraire d’amour et de service, qui renverse toute logique humaine. Être le serviteur de tous !

C’est par cette logique que s’est laissée guider Mère Teresa de Calcutta, fondatrice des Missionnaires de la Charité, hommes et femmes, que j’ai la joie d’inscrire aujourd’hui dans l’Album des Bienheureux. Je suis personnellement reconnaissant à cette femme courageuse, dont j’ai toujours ressenti la présence à mes côtés. Icône du Bon Samaritain, elle se rendait partout pour servir le Christ chez les plus pauvres parmi les pauvres. Même les conflits et les guerres ne réussissaient pas à l’arrêter » (Extrait de l’homélie prononcée par Jean Paul II lors de la messe de béatification de Mère Teresa le 19 octobre 2003 place Saint-Pierre).

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]