Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Aleteia

Il est urgent de « réhumaniser » la sexualité !

"C’est la mission propre des parents de révéler l’amour aux enfants nés de leur amour" © SYDA PRODUCTIONS / SHUTTERSTOCK
Partager
Commenter

À l'occasion de la sortie de son dernier ouvrage, Inès Pélissié du Rausas partage quelques conseils pour aborder sereinement avec ses enfant le sujet parfois délicat de leur éducation affective et sexuelle.

Pelissie-du-Rausas_Photo
© DR

Inès Pélissié du Rausas, mariée et mère de cinq enfants, est docteur en Philosophie de l’université de La Sorbonne. Elle vient de publier Dis, Maman, d’où viennent les bébés ? La première éducation affective et sexuelle (Saint-Paul, 14,90 euros). Dans cet ouvrage, elle souhaite « mettre en musique » la théologie du corps de saint Jean Paul II en proposant un guide pédagogique à l’adresse des parents des enfants âgés de 3 à 8 ans. 

Aleteia : Dans nos sociétés modernes hypersexualisées, les parents sont-ils contraints d’aborder la sexualité avec les enfants de plus en plus tôt ?
Inès Pélissié du Rausas : C’est une « contrainte » par amour des enfants. Derrière les questions sur la vie et les bébés se cache cette interrogation de leur cœur : « Et moi, d’où je viens ? ». Qui mieux que nous pourrait leur dire le lien qui unit sexualité, amour et vie, tout en leur racontant leur histoire à eux ? Parler de sexualité, c’est parler d’amour, de don, de relation. C’est parler au cœur de l’enfant, et c’est très heureux. Ce n’est pas d’ordre « technique ».

Quels sont les principes de base que les parents doivent avoir en tête pour bien aborder ce sujet avec les jeunes enfants ?
C’est leur mission propre de révéler l’amour aux enfants nés de leur amour. Parler tôt vaut toujours mieux que tard, et tard que jamais. Situer la relation sexuelle entre des personnes humaines (pas des animaux), parler avec des mots poétiques. Relier la sexualité humaine à l’amour et à la vie. Sexués (« séparés ») pour aimer et engendrer. La différence sexuelle est inscrite dans mon corps ; fier de ma masculinité ou féminité. La différence n’empêche pas l’égalité dans la même humanité. J’apprends le respect de l’autre.

Aborder tôt le sujet de la sexualité avec les enfants leur permet-il de mieux déceler et se protéger des abus ?
« Un enfant averti en vaut deux. » Mais une éducation affective et sexuelle mal faite peut constituer une forme d’abus, et blesser le cœur de l’enfant. La meilleure prévention : une éducation affective et sexuelle précoce, bien faite, séparément de la prévention et avant elle. L’enfant apprend à rejeter les contenus douteux : il en voit le mensonge. En cas d’atteinte sexuelle (images, conversations, attouchements), écouter et apaiser l’enfant d’abord ; si nous n’avons pas parlé, séparer totalement la découverte de l’amour des contenus glauques.

Vous parlez d’amour dans votre ouvrage et de « réhumanisation de la sexualité », en quoi est-ce si urgent ?
La sexualité est déshumanisée quand elle est réduite à la reproduction animale, présentée comme le défoulement de « l’instinct », dégradée par le langage pornographique en une sexualité brutale et fausse ( pornè = prostituée). L’enfant attend un langage de vérité. Il l’exprime quand il dit : « L’amour, c’est crade ». Ce qu’il a vu ou entendu est « crade », cela atteint son cœur ? Mais ce n’est pas l’amour. À nous d’expliquer les aspects physiques de la sexualité humaine et de l’amour entre les personnes.

Comment aborder la question de l’homoparentalité avec ses enfants ? 
C’est toujours beau pour un enfant de recevoir l’amour gratuit et désintéressé d’adultes généreux. Mais recevoir l’amour d’un père et d’une mère, c’est encore mieux. C’est déjà la sécurité d’une filiation. L’amour paternel et l’amour maternel aident à la construction psychique de l’enfant, l’un donne l’estime de soi, l’autre la confiance en soi. À son identification au parent de son sexe, sous le regard positif du parent de l’autre sexe. Les recevoir permet de connaître les deux modes de l’amour, et de se projeter, c’est plus riche.

Pour ceux qui voudraient aller plus loin, quels sont les principaux auteurs et penseurs qui vont ont inspirée ?
Je pourrais recommander trois penseurs et leurs écrits en particulier La théologie du corps de saint Jean-Paul II et en particulier La sexualité selon Jean-Paul II d’Yves Semen (Presses de la Renaissance, 17,30 euros) et Éduquer ses enfants, l’urgence d’aujourd’hui d’Aldo Naouri (Odile Jacob, 8,90 euros).

Propos recueillis par Mathilde Rambaud

Dis-Maman_Couv-hd-cmjn
© DR

Dis, Maman, d’où viennent les bébés ? La première éducation sexuelle et affective d’Inès Pélissié du Rausas. Éditions Saint-Paul, novembre 2015, 14,90 euros.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]