Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mardi 24 novembre |
Saints Martyrs du Vietnam
home iconActualités
line break icon

Étudiants et jeunes pros, pour le 31 osez réveiller le catho qui sommeille en vous

© DR

Anne-Laure Baulme - Publié le 11/12/15

Jeunes qui souhaitez "allumer le feu du Saint-Esprit" pour la Saint-Sylvestre, participez au "Réveillons les cathos".

Curé des paroisses de Saint-Ruf et Saint-Joseph à Avignon, le père Baudouin Ardillier côtoie les jeunes en permance. Aumônerie, camps, veillées, soirées, ce frère de Saint-Jean a fait de la jeunesse l’une de ses priorités. D’expérience il est arrivé à un constat : les jeunes ont besoin d’aller plus loin dans leur foi, de l’ancrer en eux, de faire « une vraie rencontre avec Jésus ». « Ils ont soif du Christ même s’ils n’ont pas les mots pour le dire ».

« Alors qu’on pense que les jeunes ne sont pas intéressés, ils ont soif, très soif et pas que de bière… » En fait, comme le dit ce frère avec des mots que les jeunes comprennent bien, à l’approche du 31, « l’idée d’aller ‘chouiller’ ne les emballe pas plus que ça ». Autrement dit, « ils ont besoin d’évoluer dans un environnement convivial, où l’amitié est vraie ».

C’est pour toutes ces raisons qu’il y a sept ans, le père Baudouin a créé « Réveillons les cathos ». Tous les ans, l’événement se déroule du 29 décembre au 1er janvier. Au programme : louanges « qui pètent », temps d’enseignement, messes, veillées, missions de rues et bien sûr le soir du 31, une grande fête. Le succès de ce réveillon est allé bien au-delà de ce que le frère de Saint-Jean avait espéré, si bien qu’aujourd’hui, des étudiants et jeunes pros venus des quatre coins du pays font le déplacement. Dans la région, l’événement est devenu incontournable, ancré dans les mœurs.

Vivre l’expérience de répondre de sa foi

« Quand on tombe amoureux d’une personne, on ne peut plus l’oublier et on pense tout le temps à elle. Avoir la foi ce devrait être ça; ne plus pouvoir oublier Jésus et penser sans cesse à Lui « , explique le père Baudouin ; et pour qu’elle soit aussi forte, « les jeunes ont besoin de répondre de leur foi ». La puissance de ces lieux, justement, c’est de »venir, recevoir une grâce et la transmettre ensuite ». Des témoignages, le frère en a des dizaines.

Il se souvient, par exemple, d’Olivier*, un jeune garçon en perdition, dont les parents lui avaient demandé de faire un choix entre venir passer le 31 avec eux ou participer au « Réveillons les cathos » à Avignon. Le choix avait vite été fait et s’est ainsi qu’un soir, Olivier se retrouva à une mission de rue avec un autre étudiant. Ensemble, ils devaient aller à la rencontre d’autres jeunes dans la rue et les inviter à une veillée de prière. L’affaire ne tourna pas très bien, les deux jeunes hommes se firent agresser verbalement et c’est alors qu’Olivier, sans comprendre ce qu’il était en train de faire, répondit avec une force qui le dépassa totalement et dont il fût le premier étonné. En rentrant, l’étudiant pleura d’émotion, car il avait senti que le Seigneur avait parlé à travers lui. Cette expérience bouleversa sa vie. En osant « laisser agir sur lui l’Esprit Saint, Olivier a répondu de sa foi », explique le père Baudouin.

Ces missions de rue, le frère en organise toute l’année dans sa paroisse car « il faut prendre l’habitude de répondre de sa foi ». Pack de bières à la main, rien de mieux que des jeunes qui s’adressent aux jeunes. Leur mission : faire passer le message que l’Église les invite, dialoguer avec eux tout en sachant se montrer accueillant et compatissant, prier pour eux et parfois même avec eux. « Il ne faut pas avoir peur de faire des choses simples », rappelle le prêtre.

Aller vers les autres et accueillir est quelque chose que le père Baudouin n’a pas peur de faire, y compris devant des journalistes et leurs caméras. NT1 a consacré ce jeudi 10 décembre un reportage intitulé « Vis ma vie de prêtre » où le frère de Saint-Jean et sa communauté accueillent un athée inconditionnel qui accepte de tenter l’expérience de vivre avec eux pendant quelques jours.

Tous les jeunes qu’ils soient « nés dans un bénitier » qu’ils se soient éloignés de l’Église ou qui ont simplement « une bienveillance vis-à-vis de la foi », sont invités au « Réveillons les cathos ». Sur place, le logement et les repas du 29 décembre au 1er janvier sont compris, le tout pour 39€. Les inscriptions sont ouvertes !

La communauté a besoin de dons pour boucler le budget consacré à « Réveillons les cathos « , pour la soutenir dans son projet c’est ici !

*Le prénom a été changé

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Mathilde de Robien
« S’il te plaît Marie » : une grande suppliqu...
Sanctuaire Notre-Dame de Montligeon
Agnès Pinard Legry
Cas de Covid-19 au sanctuaire de Montligeon :...
Baptême à domicile chez Antoinette Faure
Timothée Dhellemmes
Confinée, Antoinette, 90 ans, a reçu le baptê...
Solenn Varennes
Créations originales et grands classiques, no...
christ en majesté
Fr. Jean-Thomas de Beauregard, op
Le Christ-Roi, ou comment servir un roi qui s...
La rédaction d'Aleteia
Célébrer le dimanche 22 novembre à la maison
La rédaction d'Aleteia
L'ultime enregistrement de Michael Lonsdale s...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement