Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Aleteia

Pas de joie ? Levez ces trois principaux obstacles !

Partager

"Ta grâce Seigneur est incroyable et fait chanter mon cœur... elle le rend libre."

PJ Anderson possède cet exceptionnel pouvoir d’entrer en communion avec son public, ses chansons prodiguent une joie totalement irrésistible et cette vidéo en particulier est réellement imprégnée d’une allégresse contagieuse.

Saint Josémaria Escrivà disait : « Pas de joie ? C’ets qu’il y a un obstacle entre Dieu et toi. Réfléchis, tu trouveras presque toujours la réponse. »

« Your grace is amazing and it makes my heart sing » et « And it is the one thing that truly sets me free ».

PJ évoque une grâce stupéfiante, qui fait chanter le cœur, une grâce, telle l’unique chose qui le rende libre ! Et qui engendre une force et un espoir capables de le catapulter aux quatre coins du monde pour qu’il puisse témoigner son bonheur aux jeunes.

Certes, tout le monde n’est manifestement pas appelé à transmettre sa joie au travers de la musique, cependant, cette chanson nous suggère que chacun de nous est appelé à la joie ! Alors pourquoi attendre plus longtemps ? Attelons-nous sur-le-champ à lever les obstacles dressés entre nous et le bonheur.

Le premier obstacle : ne pas désirer le bonheur

On sait que le désir actionne la volonté et que la volonté est un formidable moteur au service de l’accomplissement de nos rêves. Tentons, dès lors, de canaliser cette volonté vers la quête d’amour des petites choses. Mettons toute notre énergie à son service pour transformer tous ces petits moments quotidiens de vie avec les autres, au bureau, avec les amis, chez soi, en merveilleuses occasions d’amour.

Le deuxième obstacle : l’incrédulité

Rien n’est impossible pour Dieu ! Nous avons trop souvent tendance à l’oublier. Dieu est toujours présent à nos côtés et il se manifeste en chacun de nous personnellement. Il connaît nos désirs les plus profonds, il nous encourage à vivre pleinement notre vie. Il ne fait aucune différence entre nous ; à ses yeux, il n’y a pas de préférence entre ses enfants, seuls existent des obstacles à lever. Dès lors, après avoir balayé l’incrédulité dans toutes ses nuances,

Affranchissons-nous du troisième obstacle : la peur

Notre défiance envers Dieu et la peur d’aimer, d’être bons et tendres, la peur de prêter une oreille bienveillante à un inconnu, à l’arrêt de bus, lui qui a seulement besoin de parler de sa souffrance, lui qui vient de vivre une rupture. La peur d’inviter une personne seule, à la maison, à Noël… Toi, tu as une famille, alors pourquoi ne pas faire partager cette joie ?

La peur d’aider un jeune à trouver du travail, la peur de faire travailler quelqu’un qui n’est peut-être pas le plus compétent de tous, mais le plus nécessiteux. La peur de demander pardon. La peur d’appeler son frère furibond pour lui dire tout simplement : « Peu m’importe que tu sois à ce point en colère envers moi ; moi, je t’aime et tu es mon frère ».

Voilà pourquoi quand il n’y a pas de joie, réfléchis et demande-toi : est-ce que je crois en la puissance de Dieu ?

Est-ce que je désire le bonheur ? Suis-je disposé à aimer ?

Laissons la réponse à saint Jean Paul II : « N’ayez pas peur ! Ouvrez, ouvrez toutes grandes les portes au Christ » parce que « c’est le Christ que vous cherchez quand vous rêvez du bonheur ! ».

Costanza D’ardia

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]