Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Quand l’argent n’a pas d’odeur mais une morale

L'Institut pour les œuvres de religion (IOR), dit la "banque du Vatican", est la principale institution financière du Saint-Siège © IOR PRESS PHOTOS
Partager

Des fonds d’investissement insolites entendent respecter la morale religieuse : une dimension chrétienne apparaît dans leurs valeurs boursière !

Le concept des fonds confessionnels a été pensé au XVIIIe siècle par John Wesley, fondateur de l’Église méthodiste américaine. Il voulait encourager une utilisation de l’argent en accord avec l’esprit du Nouveau Testament. De cette volonté de concilier christianisme et finance est née la pratique de sélection des investissements.

Les premiers fonds chrétiens organisés sont apparus aux États-Unis en 1920 dans les communautés quakers et mennonites. Aujourd’hui, il existe des fonds d’investissements propre à chacun des différents courants du christianisme.

En France, il existe deux fonds d’investissement catholiques : Nouvelle stratégie 50, créé en 1983 à l’initiative de Sœur Nicole Reille pour faire fructifier les économies de la congrégation Notre-Dame sans aller à l’encontre de l’esprit chrétien, et ETHICA, mis en place par la Conférence des évêques en 2008.

Des valeurs boursières sélectionnées selon la morale chrétienne

Les valeurs boursières sont choisies par un comité s’appuyant sur une morale chrétienne. Les critères de sélection des entreprises  comprennent un premier degré d’exclusion totale des  armement, jeux d’argent, pornographie, tabac et alcool. La sélection comprend un second degré qui évalue les entreprise sur la base de critères tels que le respect des droits de l’homme, la politique sociale de l’entreprise, l’impact environnemental de ses activités, la place des travailleurs dans la gouvernance…

Les fonds chrétiens excluent donc de leurs portefeuilles les sociétés aux activités moralement contestables et encouragent financièrement celles qui au contraire respectent les principes de l’Évangile.

Les  différents fonds d’investissement chrétiens

Les fonds chrétiens utilisent des règles de gestion similaires à celles des fonds de placement ordinaires. La distinction réside dans les critères de sélection des titres composant les actifs d’un portefeuille. À la différence des fonds ordinaires, il ne sont pas choisis uniquement en fonction de leur seule rentabilité, mais selon des critères satisfaisant les aspirations religieuses des investisseurs.

Aux États-Unis, il existe une quarantaine de fonds de placement chrétiens qui rassemblent « près de 18 milliards de dollars d’actifs », selon la société d’analyses d’investissements Morningstar. « Depuis la crise, de plus en plus de personnes ont été dégoûté par la finance et se tournent vers des fonds à principe religieux pour placer leur argent », explique David Kathman, analyste chez Morningstar.

Les principaux fonds catholiques sont l’Ave Maria Mutual funds, l’Aquinas funds, et le Christian Brothers Investment Services.

L’Europe s’est à son tour mise aux fonds chrétiens parmi lesquels les organismes catholiques connaissent le plus grand succès. Les sociétés qui respectent la morale chrétienne sont incorporées au sein d’un indice boursier : le Stoxx Europe Christian Index fondé en 2010 à Zurich. Ce fond comprend plus de 500 valeurs et mesure les performances économiques de sociétés choisies par un comité indépendant, composé entre autres de représentants du Vatican.

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]