Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 22 mai |
Sainte Rita (Marguerite) da Cascia
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Mgr d’Ornellas : “Moi, catholique, ma dette est immense envers les juifs”

WEB JERUSALEM JEWISH CHRISTIAN FREINDSHIP ANDREW MEDICHINI : POOL : AFP AI

Lors de son voyage en Terre Sainte en mai 2014, accolade entre François et le rabbin argentin Abraham Skorka, ami de longue date, devant le mur des Lamentations © ANDREW MEDICHINI / POOL / AFP

Camille de Montgolfier - publié le 08/12/15

... Car sans l'Ancien Testament que seraient les Évangiles ?

Juifs et chrétiens, frères à l’évidence : la paix des religionsest un livre-entretien entre Mgr d’Ornellas, archevêque de Rennes, et Jean-François Bensahel, président de l’Union libérale israélite de France.

Au cours de leur dialogue, ils partent de la déclaration Nostra Aetate de 1965 dans laquelle l’Église affirme avec force le lien spirituel entre chrétiens et juifs, puis échangent sur le patrimoine commun au judaïsme et au christianisme, pour enfin appeler à la fraternité entre les deux peuples-frères.

“La paix comme un fleuve qui coule” (Isaïe 66, 12) 

Le livre prend la forme d’un dialogue pour l’harmonie entre les deux représentants des religions. Mgr d’Ornellas expose l’importance de l’héritage juif de la chrétienté : “Par la foi en Jésus, l’Église est issue de la rencontre entre juifs et païens qui ne font plus qu’un”. De son côté, Jean-François Bensahel appelle à ce que “les juifs comprennent la manière messianique dont les chrétiens lisent la Bible”.

Ensemble, ils reviennent sur les siècles de conflits qui ont éloigné chrétiens et juifs. Si le marcionisme a toujours été considéré comme une hérésie par l’Église, il est l’expression d’une tentation chez les chrétiens de se couper de leurs racines hébraïques. Ainsi, dans l’Évangile de Matthieu, le Christ dit Lui-même : “Ne pensez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes. Je suis venu non pour abolir mais pour accomplir”(Mt 5, 17).

6 propositions pour les temps futurs

Dans la dernière partie de leur ouvrage, les auteurs offrent un programme de rapprochement presque politique par six résolutions. Mgr d’Ornellas et Jean-François Bensahel appellent à “lire et relire les textes pour un bénéfice mutuel” ainsi qu’à la création d’un “observatoire de la fraternité entre juifs et chrétiens” pour que, sans chercher à effacer les différences, juifs et chrétiens se reconnaissent comme les frères qu’ils l’ont toujours été.

Le but de ce livre est donc bien de “reconnaître que si nous sommes des frères différents nous partageons néanmoins l’essentiel : la volonté de croire qu’un jour la paix règnera sur le monde”, conclut Jean-François Bensahel.

Mise en page 1

Juifs et chrétiens, frères à l’évidence : la paix des religions de Mgr Pierre d’Ornellas et Jean-François Bensahel, éditions Odile Jacob, novembre 2015, 263 pages, 23,90 euros.

Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnaire-NONPOP.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement