Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mercredi 20 octobre |
Sainte Adeline
Aleteia logo
home iconFor Her
line break icon

Non, votre conjoint ne lit pas dans vos pensées

© SPEEDKINGZ / SHUTTERSTOCK

La rédaction d'Aleteia - Publié le 02/12/15

La communication est un outil, utile à construire ou à détruire. Un outil que nous laissons trop souvent de côté par paresse ou de peur de mal s'en servir.

La liste des obstacles au mariage durable est longue : manque de discernement des fiancés, défaut de formation au mariage, erreurs de communication dans le couple… mais il reste encore un peu d’espoir. Troisième partie du témoignage de l’un des contributeurs américains d’Aleteia souhaitant rester anonyme.

En théorie, beaucoup connaissent l’importance de la communication comme fondement d’un bon mariage. Malheureusement, peu savent comment communiquer. Dans les épisodes qui suivent, nous allons mettre en lumière certains des pièges les plus courants dans lesquels tombent les couples lorsqu’ils essaient de communiquer l’un avec l’autre.

L’épisode d’aujourd’hui s’intitule : Attentes non formulées, ou « Non, votre conjoint ne lit pas dans vos pensées ».

Mon mari et moi-même nous sommes mariés hors de l’Église catholique. Nous nous sommes en fait rencontrés dans une grande église protestante évangélique, et lorsque nous nous sommes fiancés, nous nous sommes inscrits dans une classe prénuptiale. Plus de dix ans plus tard, j’en garde peu de souvenirs en dehors d’une phrase répétée à maintes reprises, je ne sais plus à quel sujet : « Votre conjoint n’est pas un devin. Ne vous attendez pas ce que votre conjoint lise dans vos pensées ».

Nombre des problèmes dans les mariages viennent des conceptions que nous avons du mariage et de nos conjoints. Nous exprimons rarement ces attentes. Parce qu’elles sont dans notre subconscient, ou parce que nous ne voulons pas donner l’impression d’être trop exigeant. Soit encore parce que nous pensons que nous ne devrions pas avoir à demander… Après tout, si nos conjoints nous aiment réellement, cela devrait leur paraître évident.

Eh bien non ce n’est pas le cas. Nos attentes sont le résultat de notre vécu et d’un million d’autres facteurs qui font de nous ce que nous sommes aujourd’hui. Statistiquement, il y a plus de chances que nous rencontrions nos époux lorsque nous sommes déjà des adultes engagés dans un plan de vie, qui ont toute une série d’attentes par rapport à leur mariage.

Le problème c’est que nous avons tous des attentes différentes.

C’est pourquoi en parler est si important – avant, mais également tout au long du mariage. Supposer qu’on est toujours sur la même longueur d’ondes est un jeu dangereux.

Des époux peuvent décider que la femme sera mère au foyer tant que les enfants sont petits. Jusque-là pas de problème – ils ont pris la décision ensemble, et sont sur la même longueur d’ondes. Mais que se passe-t-il si chacun a une vision différente de ce que signifie être un « parent au foyer » ?

Le malentendu engendre des ressentiments que la communication aurait pu éviter. Et mauvaise surprise, les informations sortiront sous forme de remarques acerbes ou de disputes qui amèneront à tout mettre sur la table.

Avec le temps, ces malentendus peuvent prendre de l’ampleur et empoisonner le mariage, et donner lieu à des explosions qui feront dire des choses horribles que l’on ne pourra effacer, et détruire un mariage en un rien de temps.

Si votre conjoint ne répond pas à vos attentes, demandez-vous si vous avez formulé vos attentes. Si vous êtes réticent à le faire, demandez-vous si elles sont justes. Si elles sont justes et importantes pour vous, dites-les à votre conjoint et donnez-lui la chance d’y répondre. On ne peut condamner quelqu’un qui ne savait pas.

Souffrir en silence ne fait pas de vous un martyr, mais un être passif-agressif. Donc exprimez vos attentes. Votre conjoint serait peut-être ravi d’y répondre. Sinon vous aurez au moins eu la possibilité de communiquer et peut-être d’aboutir à un compromis.

Tags:
communicationCouple
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Frankie & Royce wedding
Lauriane Vofo Kana
77 ans après, elle renouvelle ses vœux de mariage… avec une robe ...
2
Bracelet Marie-Antoinette
Marzena Devoud
L’émouvante histoire du bracelet de Marie-Antoinette
3
Camille Dalmas
Jean Castex reçu par le pape François
4
WEB2-Bishop_Michael.jpg
Agnès Pinard Legry
Admirateur de Benoît XVI, un évêque anglican devient catholique
5
Hugues Lefèvre
À Rome, Jean Castex célèbre les relations entre la France et l’Ég...
6
Mathilde de Robien
Rapport Sauvé : au cœur de la souffrance, des témoignages chargés...
7
Père Jacques de Longeaux
La réponse de Jésus à la tentation du pouvoir
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement