Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Un policier pasteur pro-vie succombe dans l’attaque d’un planning familial

© Justin Edmonds / Getty Images / AFP
COLORADO SPRINGS, CO - NOVEMBER 27: A suspect is led away in handcuffs by police during an active shooter situation outside a Planned Parenthood facility where an active shooter reportedly injured up to eleven people, including at least five police officers, on November 27, 2015 in Colorado Springs, Colorado. Police continue to investigate the scene and are searching the buiding for possible explosive devices. Justin Edmonds/Getty Images/AFP
Partager

Ouvertement opposé à l'avortement, Garett Swasey, pasteur et officier de police, a perdu la vie en tentant de mettre un terme à une fusillade dans un centre du planning familial à Colorado Springs.

Le centre du planning familial de Colorado Springs (Colorado, États-Unis) a été, vendredi 27 novembre, le théâtre macabre d’une fusillade. Un homme armé a surgi dans le bâtiment tuant trois personnes et prenant en otages plusieurs autres pendant plus de cinq heures. L’une des victimes est un officier de police de 44 ans, Garett Swasey, décrit par ses collègues et amis comme un homme courageux et père aimant, puisant sa force et son inspiration dans la foi chrétienne, rapporte le New York Times.

La chapelle de l’Espoir perd l’un de ses pasteurs

Cet homme marié, père de deux jeunes enfants faisait partie de la force de police du campus de l’université de Colorado Springs depuis six ans. En parallèle, Garett a également passé sept ans en tant que pasteur de la chapelle de l’Espoir de la ville. « Voici un gars qui a travaillé à temps plein comme agent de police, puis s’est fortement investi au sein de sa paroisse, sans jamais rien demander en retour », a déclaré Scott Dontanville, pasteur lui aussi, qui connaissait Garet Swazey depuis plus de 15 ans. Quand on lui demande ce qui a pu motiver le policier, Scott n’a aucun doute : »Il l’a fait parce que c’était la chose qu’il se sentait devoir faire ». M. Aichele, un collègue policier témoigne lui aussi du sens du sacrifice qui animait Swasey : il répondait sans hésiter aux appels de détresse les plus dangereux, assure-t-il.

Ouvertement opposé à l’avortement…

D’après son collègue, l’une des principales qualités de Garet était de mettre systématiquement la vie des autres avant la sienne. « Il était là pour sauver des vies. Voilà le genre de gars qu’il était », témoigne son collègue. Un attachement à la vie si primordial qui passait même avant ses valeurs les plus profondes. Le pasteur Dontanville affirme en effet que Swazey est intervenu avec toute son énergie malgré son désaccord notoire avec l’industrie de l’avortement. « Je ne pense même pas qu’un doute lui ait traversé l’esprit », confie le pasteur. Le jour même, en apprenant que la mort de l’agent Swasey, M. Aichele et les membres de la paroisse se sont aussitôt réunis pour prier pour le salut de son âme, ajoute le quotidien new-yorkais.

Tags:
massacre
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]