Aleteia

« La France fut et demeure la Fille aînée de l’Église »

La France catholique de Jean Sévilla © DR
Partager
Commenter

Cette citation tirée du dernier livre de Jean Sévillia en résume l'objectif : rappeler à la France son héritage et sa culture catholique.

La parution de ce bel ouvrage fait suite à la plus grande mobilisation que la France ait connu depuis 1945 lors de la bataille contre le mariage homosexuel en 2013. Une majorité de ces citoyens qui n’enfouissent plus leur foi chrétienne au fond de leur poche, n’avait encore jamais participé à une mobilisation militante. La Manif pour tous fut l’occasion pour les catholiques et tous ceux qui partagent leurs valeurs de se compter. Le livre de Jean Sévillia s’inscrit dans la lignée de ce combat pour la famille et la raison, et dresse un état des lieux du catholicisme en France, à travers ses manifestations dans la société : l’enseignement grâce à ses établissements scolaires, ses universités ; ses engagements caritatifs, comme le secours catholique ; son action auprès de la jeunesse comme le scoutisme…

Jean Sévillia est journaliste au Figaro Magazine et auteur de plusieurs essais et biographies. Il publie là un livre superbe couvert de photographies, qui s’adresse à la fois aux catholiques désireux de se remémorer leur héritage et aux non croyants afin qu’ils n’oublient pas ce que la nation doit à l’Église. Les images mettent en avant le patrimoine exceptionnel de la France catholique, à travers son blanc manteau d’églises, ses monastères ou la foule de ses fidèles.

Jean Sévilla
Jean Sévillia

Le général de Gaulle l’avait rappelé : « La République est laïque la France est chrétienne », pourtant la France, justement, tend à oublier ses racines toutes catholiques dans une société de plus en plus sécularisée et amnésique. Le déclin du catholicisme en France est indéniable. Depuis les années 2000 le nombre de pratiquants n’a cessé de fléchir. En 2015, il n’y avait pas plus de 1% de catholiques pratiquants chez les 18-25 ans, ce qui place la France en dernière place parmi les pays d’Europe. L’auteur fait aussi le constat d’un repli sur soi des catholiques : ils sont plus homogènes et plus conservateurs qu’autrefois.

De ce fait, d’aucuns diraient que la France se déchristianise. La mobilisation contre le mariage homosexuel a donné le sentiment d’un pays divisé entre République laïque et communauté catholique. Mais la République oublie un peu vite ses racines chrétiennes. La France demeure profondément catholique dans sa culture, son patrimoine et sa société civile.

L’objet de ce livre est de rappeler la place primordiale du catholicisme. « Même avec la disparition quasi complète de la pratique religieuse, il reste une manière de vivre façonnée par l’Église catholique. »

Dans la dernière partie de son ouvrage, Jean Sévillia montre le renouveau du catholicisme en France, à travers le mouvements des Veilleurs ou la présence active de nombreux prêtres sur les réseaux sociaux. Le livre se referme avec le secret espoir au cœur que tout n’est pas encore perdu et que toutes ces pages et la réalité qu’elles reflètent augurent de quelque chose de très bon.

La France catholique de Jean Sévillia. Éditions Michel Lafon, 2015, 29,95 euros.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]