Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Vendredi 17 septembre |
Sainte Hildegarde de Bingen
home iconArt & Voyages
line break icon

Le Monte-plats au Poche : ces deux absurdes tueurs vous feront rire, eux.

Le Monte-plats de Harold Pinter au Théâtre de Poche © DR

Le Monte-plats de Harold Pinter au Théâtre de Poche

Maëlys Delvolvé - Publié le 21/11/15

Christophe Gand met en scène une des premières pièces du prix Nobel de littérature Harold Pinter.

Ben et Gus sont deux tueurs à gages qui travaillent ensemble depuis toujours. Enfermés dans un endroit exigu et sans fenêtre qu’ils ne connaissent pas, ils attendent l’arrivée de leur prochaine victime. Le « client » se fait attendre ; les minutes passent sans que les deux personnages puissent trouver une quelconque occupation ou un véritable sujet de conversation.

Soudain, un monte-plats descend dans la pièce où ils se trouvent, avec à l’intérieur la commande d’un repas. Ben et Gus vont devoir répondre aux exigences sans fin de ce troisième protagoniste qui vient troubler leur mission. Mais l’attente et l’absurdité de ce huis-clos n’en sont que renforcées ; la tension monte, le spectateur est lui aussi plongé dans cette folle expectative.

Christophe Gand fait le choix d’une mise en scène épurée et efficace qui participe à la noirceur inquiétante de la pièce. Ben et Gus s’agitent dans cette véritable cellule où aucune issue ne semble possible.

Un vieux couple touchant face à l’angoisse

Créé en 1957, Le Monte-plats (The Dumb Waiter) est la deuxième pièce de l’écrivain britannique Harold Pinter. Très vite influencé par le travail de Beckett et le théâtre de l’absurde, le dramaturge met en place un univers sombre et burlesque qu’il construit avec précision. Il laisse néanmoins beaucoup de liberté au metteur en scène et n’indique absolument pas l’âge ni l’origine de ses personnages.

Christophe Gand a fait appel aux brillants Jacques Boudet (Gus) et Maxime Lombard (Ben) pour interpréter ce duo complice. Les disputes et les débats enflammés de ce vieux couple de tueurs suscitent un rire franc chez le spectateur, et ne sont pas dénués d’une certaine tendresse. Boudet incarne avec talent ce vieux Gus désabusé, conscient de l’absurdité de son travail, rongé par des inquiétudes insensées. Quant à Lombard, il compose remarquablement un personnage à l’autorité comique et ridicule.

On partage pendant une heure les troubles de ces deux affreux, désarçonnés par la présence du fameux monte-plats, et soumis à une autorité invisible et implacable. Dans cette absurdité manifeste, le rire subsiste de plus belle et joue avec l’angoisse.

Le Monte-plats
Le Monte-plats © DR
Le Monte-plats

Le Monte-plats d’Harold Pinter au Théâtre de Poche.
Jusqu’au 10 janvier 2016. Du mardi au samedi 19 h, dimanche 17 h 30.
Plein tarif : 24 euros, tarif réduit : 18 euros, tarif jeune : 10 euros.

Tags:
critiqueThéâtre

Soutenez Aleteia !

A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Jean-Michel Castaing
Les sept grâces à recueillir des sept douleurs de Notre-Dame
2
Isabelle du Ché
Les incroyables fruits de la vidéo du père Aymar avec Tibo InShap...
3
WEB2-Jonathan Goodall-CC BY-SA 4.0
La rédaction d'Aleteia
Un évêque anglican devient catholique « après une longue période ...
4
WEB2-SAINTE MONIQUE-GODONG-FR560945A
Anne Bernet
Comment sainte Monique se libéra de son addiction à l’alcool
5
Agnès Pinard Legry
Jessie, Jestonie et Jerson, trois frères ordonnés le même jour au...
6
La rédaction d'Aleteia
Union européenne, vaccination… ce que François a dit dans l’avion...
7
Isabelle Cousturié
Devant le Christ en croix, la prière qui protège de tous les malh...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement