Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 20 mai |
Saint Bernardin de Sienne
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Pape François : “La maison de Dieu est un refuge, pas une prison”

WEB – Pope Francis General Audience –  © Antoine Mekary – ALETEIA  DSC6035

Le pape François lors de l'audience générale du 28 novembre 2015 place Saint-Pierre © Antoine Mekary / ALETEIA

Le pape François lors de l'audience générale du 28 novembre 2015 place Saint-Pierre

Isabelle Cousturié ✝ - publié le 18/11/15

À l’audience générale de ce mercredi, le Souverain Pontife appelle les chrétiens à un nouvel état d’esprit "plus généreux" et "plus ouvert" avant l’ouverture du jubilé de la Miséricorde.

À l’approche de l’ouverture officielle de l’Année Sainte, le pape François invite les chrétiens à ouvrir grand “les portes” de leurs cœurs, de leurs foyers et de leurs églises, afin que le Seigneur – “qui ne force jamais les portes mais attend la permission” a-t-il rappelé –, puisse entrer et les accompagner jusqu’à “la grande porte de la Miséricorde” qui se tient devant eux. “Nous devons passer sans crainte cette porte et écouter la voix de Jésus“, a déclaré le Pape  à l’audience générale de ce mercredi 18 novembre.

Pour François, une porte est une porte, elle symbolise l’accueil, la générosité. Qu’il s’agisse de la porte familiale, d’une porte d’église, des portes de la ville ou de la société, ces portes doivent s’ouvrir. Or, regrette-t-il, “en ces temps difficiles (…), les portes blindées sont devenues une habitude”, et le risque de céder au cloisonnement augmente. Un cloisonnement qui ne saurait exister “ni dans une vie de famille, ni dans la société, et encore moins dans l’Église (…) cela serait terrible !”, s’est exclamé le Pape. L’idée d’une Église “hostile”, d’une “famille renfermée sur elle-même” est inenvisageable, “cela serait humilier l’Évangile et ne ferait qu’endurcir le monde”, estime-t-il.

“Aucune porte d’église ne doit être blindée”

12265664_1069965443037220_1560282151225534773_o

À tous ceux – “trop de personnes” a-t-il regretté – qui “ont perdu confiance, n’ont pas le courage de frapper à la porte de notre cœur chrétien, aux portes de notre Église”, le Pape rappelle que la maison de Dieu est “un refuge, pas une prison”, et rappelle aux églises elles-mêmes de ne pas oublier qu’elles doivent “refléter l’accueil d’un Dieu qui ne ferme jamais la porte”.

À la veille de l’ouverture du jubilé de la Miséricorde, le Pape appelle à un nouvel état d’esprit  “plus généreux” et “plus ouvert au pardon du Seigneur et à tous ceux qui frapperont à leurs portes”. Les portes disent beaucoup de choses, celle de la maison comme celle de l’église, a-t-il insisté. “Jésus est la vraie porte, qui nous fait entrer et sortir… Nous devons la franchir sans crainte et écouter Sa voix”.

Tags:
Audience généraleMiséricordePape François
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnaire-NONPOP-2.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement