Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Vendredi 04 décembre |
Sainte Barbe
home iconSpiritualité
line break icon

La fin du chantier de la Sagrada Familia annoncée pour 2026

Marie Fournier - Publié le 11/11/15

Le chantier de la basilique catalane devrait être achevé à l’occasion du centenaire de la mort de son célèbre architecte, Gaudi.

Consacrée par le pape Benoît XVI en 2010, la Sagrada Familia de son vrai nom Templo Expiatorio de la Sagrada Familia, est un exemple incroyable de l’architecture du modernisme catalan. Retour sur une histoire initiée il y a plus de 130 ans et qui reste encore inachevée.

Un projet de longue haleine

La première pierre de la basilique a été posée en 1882, suivant le projet de construction de style néogothique de l’architecte Paula Del Villar. Suite à des désaccords, le chantier est confié l’année suivante à Gaudi qui s’y consacre jusqu’à sa mort en 1926. Son projet est complètement différent et novateur : cinq nefs, trois façades, 18 tours…L’entreprise est colossale. De son vivant, il ne voit d’achever que la façade de la Nativité, une partie du mur de l’abside et la tour Saint-Barnabé.

Le chantier est ensuite repris par ses assistants jusqu’à la guerre civile espagnole en 1936. Plans et maquettes sont détruits lors de l’incendie de l’atelier de l’architecte et ce n’est qu’en 1944 que les travaux reprennent, sans interruption jusqu’à nos jours. Cette construction de longue haleine s’explique notamment par son mode de financement : uniquement des dons. En 2005, la Sagrada Familia est classée par l’Unesco ; en 2007, une commémoration pour les 125 ans de la pose de la première pierre est donnée ; en 2010, elle est consacrée par le pape Benoît XVI ; et en 2026, le chantier devrait prendre fin !

L’architecture symbolique de Gaudi

L’architecte met en place un art nouveau, organique, aux lignes irrégulières et foisonnantes avec un vocabulaire architectural spécifique (colonnes hélicoïdales, hyperboloïdes, paraboloïdes…). La symbolique occupe une très grande importance dans son esprit lorsqu’il imagine le monument. A travers une iconographie complexe, il conçoit la basilique comme un « poème mystique ».

Il prévoit 18 tours hiérarchisées par leur hauteur : 12 d’entre elles symbolisent les apôtres, quatre sont attribuées aux évangélistes, une est dédiée à la Vierge et la dernière au Christ. Les trois façades renvoient aux trois grandes étapes de la vie du fils de Dieu : la Nativité, la Passion et la Gloire. À l’intérieur, des rayons de lumière au nombre de sept pénètrent dans l’abside et représentent l’Esprit Saint. La mosaïque de la coupole figure Dieu le Père tandis que le calvaire du Christ surplombe l’autel. La Trinité est bien là.

2015 – 2026 : dernière ligne droite

En quelques chiffres, la Sagrada Familia aujourd’hui c’est : 133 ans de chantier, 4 500 m2 de superficie, plus de 3 millions de visiteurs en 2013, et encore 11 années pour finir le projet. L’architecte barcelonais actuellement chargé de la construction, Jordi Faulí, vient d’annoncer officiellement que la basilique serait achevée pour le centenaire de la mort de Gaudi. Reste encore à élever six tours. Celles des quatre évangélistes feront office de campaniles, mesureront 135 m de haut et leurs pinacles seront surmontés des symboles des évangélistes.

Viennent ensuite la tour de la Vierge et celle du Christ, gigantesque, qui devrait atteindre plus de 172 m. Une fois élevée celle-ci consacrera la Sagrada Familia « édifice religieux européen le plus haut » dépassant l’église d’Ulm. Si 70% de la Sagrada Familia ont été réalisés en 130 ans, il reste désormais onze années pour exécuter les 30% restant. Un véritable défi relevé par l’architecte Faulí, qui confesse tout de même que quelques années seront encore nécessaires ensuite pour parachever la décoration…

Tags:
gaudi
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Mathilde de Robien
C’est aujourd’hui que débute la neuvaine nati...
saint sulpice messe
Agnès Pinard Legry
Une nouvelle jauge "contraignante" mais "appl...
WEB2-GENERAL-PIERRE DE VILLIERS-AFP-000_Z52AV.jpg
Agnès Pinard Legry
Général de Villiers : "Il faut être absorbeur...
La rédaction d'Aleteia
Le Conseil d'État somme le gouvernement de ré...
Sauvetage Kevin Escoffier Vendée Globe
Timothée Dhellemmes
"Ta vie était plus importante que notre Vendé...
Domitille Farret d'Astiès
Olivier Giroud a une bonne nouvelle à annonce...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement