Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Comment prier au rythme de la respiration pour améliorer sa vie spirituelle

© Alain PINOGES / CIRIC
Partager

Le père Ian VanHeusen nous donne ses méthodes pour intégrer la respiration intentionnelle à de brèves prières.

À travers la respiration intentionnelle, nous pouvons influencer notre rythme cardiaque et notre vie intérieure. En orientant notre vie intérieure, nous pouvons calmer les désordres du cœur et créer l’opportunité de recevoir l’amour de Dieu. De plus, la sagesse des techniques avancées par Heartmath et d’autres peut être mise au service de notre rapport avec Jésus. Ainsi, dans l’Orient chrétien, les moines ont développé des méthodes pour intégrer la respiration intentionnelle à de brèves prières.

Mais avant de commencer, il faut veiller à une chose. La respiration intentionnelle peut provoquer des sensations agréables et peut aider sur le court terme, mais il faut que les techniques de prière soient accompagnées de la conversion morale et spirituelle en communion avec l’Église. Si nous pratiquons la spiritualité ésotérique tout en continuant à commettre des péchés mortels, nous vivons dans l’illusion et nous ne suivons pas la volonté de Dieu

Prier avec la respiration peut être un puissant moyen pour nous aider à ouvrir notre cœur aux suggestions du Saint Esprit. En allant au-delà de la pensée discursive et analytique, nous laissons plus de place à nos moyens de compréhension plus intuitifs. Bien entendu, toute intuition et inspiration doit être mesurée avec bon discernement, mais souvent notre rationalité peut limiter notre potentiel de réception.

Pour ce faire, nous pouvons utiliser une technique simple. Les chrétiens d’Orient utilisent la prière à Jésus et l’allient à la respiration. En inspirant ils récitent une partie de la prière, et en expirant ils récitent le reste. Dans ses Exercices spirituels, saint Ignace de Loyola suggère une telle pratique avec le Notre Père et l’Ave Maria.

J’ajouterais quelques points à cette sagesse classique et quelques bienfaits à tirer de ce type de prière

  1. Tout d’abord, expérimenter différentes respirations peut aider à recentrer notre vie intérieure. Respirer rapidement peut redonner un peu d’énergie. Les respirations lentes peuvent au contraire calmer.
  2. Je recommande de recourir à toute phrase qui aiderait à entrer en relation avec le Seigneur – en particulier tirée des Saintes Écritures – mais il est possible qu’aucune phrase ne soit nécessaire. Nous devons être libres d’entrer en relation avec le Seigneur de quelque façon que ce soit.
  3. Comme les écrivains orientaux, je pense que ces techniques sont une simple préparation à la prière pure. La prière pure est le rapport établi entre nous et Dieu quand les chaînes du péché ont commencé à être rompues et que nous commençons à vivre dans la liberté offerte en Jésus Christ. Nous devrions aussi nous sentir libres d’abandonner toute technique lorsque le Saint Esprit nous guide vers une prière plus profonde.

Si nous souhaitons vraiment approfondir notre vie de prière, il est recommandé d’avoir un guide spirituel fidèle, compétent et orthodoxe. Ce regard extérieur peut jouer un rôle fondamental pour nous aider à discerner ce qui vient de nous et ce qui vient vraiment du Seigneur.

  1. Affronter le stress – La respiration intentionnelle, rythmique, peut contribuer à faire passer le corps de l’agitation au calme et à la douceur principalement en calmant et en régulant notre rythme cardiaque car il existe une profonde connexion entre notre vie intérieure et notre corps.
  2. Cultiver le calme – dans le christianisme oriental, le calme était considéré comme la condition à la prière pure. En guidant le désordre de la pensée, du sentiment et du désir vers un lieu de tranquillité et de réceptivité, nous devenons plus disponibles pour Dieu. Prier avec la respiration peut aider à dominer en douceur notre vie intérieure.
  3. Préparation à la prière – Avant de commencer la Messe ou avant d’entrer dans un moment de prière défini, nous pouvons utiliser la respiration intentionnelle. Se préparer à la prière à travers la respiration est fondamental pour ouvrir notre cœur à la spontanéité de l’Esprit. Ce n’est donc pas une fin en soi mais un moyen pour arriver à un rapport intime avec Jésus Christ.

Le père Ian VanHeusen est un prêtre catholique du diocèse de Raleigh (Caroline du Nord) aux États-Unis. Vicaire de la paroisse Sainte-Bernadette, il s’est spécialisé dans la recherche et l’enseignement de la prière et de la méditation.

Article paru initialement en anglais sur Catholic Link.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]