Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Aparecida, Guadalupe, Fatima, Lourdes… Pourquoi tant d’apparitions ?

Dave Lonsdale / Flickr CC
Partager

La Vierge Marie nous a déjà répondu, et de la plus jolie des manières...

Dans l’Église catholique, nous vénérons Marie d’un amour filial. Elle est importante pour nous, non seulement parce qu’elle nous montre Jésus, mais aussi parce qu’elle nous indique le chemin que Dieu a choisi pour venir jusqu’à nous en la divine personne de Jésus.

Marie nous mène à Jésus, pas seulement à travers le mystère de l’Incarnation mais aussi par ses apparitions et signes. Mais pourquoi nous apparaît-elle à chaque fois sous une forme différente ?

En général, les interventions de Marie coïncident avec un fait historique précis, ou un besoin particulier du peuple de Dieu. Ce fait démontre le côté maternel de la Vierge Marie, qui a pris très au sérieux la mission que lui a confié Jésus sur la croix : celle de nous accueillir comme des enfants.

La Vierge revêt les caractéristiques ethniques des populations habitant les endroits où Elle choisit d’apparaître. Et chacune de ces apparitions nous permet de contempler à travers des visages différents la grandeur de Marie, grandeur perceptible en tous temps, en tous lieux et dans toutes les cultures.

Peu importe le nom donné à Marie, partout la dévotion et l’amour porté à notre mère céleste sont inébranlables.

Les images mariales, fruits des apparitions ayant lieu tout autour du monde, présentent entre elles de nombreuses différences allant des habits aux traits du visage, en passant par la langue utilisée, ce afin d’inspirer confiance aux destinataires de ses apparitions et apporter un message intelligible, surtout pour les enfants.

Il y a néanmoins aussi des ressemblances : Marie se manifeste de différentes façons afin de gagner la sympathie et la confiance des membres de chaque peuple, sans passer pour une étrangère. Elle s’adapte ainsi toujours à la mentalité, la culture et la psychologie du voyant et du peuple auxquels elle s’adresse.

Rationnellement, nous savons que Marie était une femme juive et pauvre. Elle n’était pas Africaine, ni Chinoise ou Indienne. Ses traits ressemblaient probablement à ceux des femmes juives ou palestiniennes qui vivent aujourd’hui au Moyen-Orient.

Cependant, afin d’honorer un projet divin, Marie s’est révélée à différentes cultures par amour pour l’humanité et dans le but de renforcer davantage notre fidélité envers son fils ; c’est pour cette raison que nous connaissons des Vierges asiatiques, africaines, européennes, indiennes, etc.

La logique des apparitions mariales n’est pas difficile à comprendre. Si Dieu a envoyé un ange pour s’adresser à Marie, alors pourquoi n’enverrait-Il pas Marie pour nous transmettre un message, puis qu’elle est, plus encore qu’un ange, pleine de grâce ?

Aussi les messages que la Vierge Marie nous apporte à travers ses apparitions sont-ils plus importants que le visage qu’elle adopte.

Qu’avons nous à apprendre des multiples visages de la Vierge Marie ? Qu’il faut être créatif et sensible aux différences ethniques et culturelles. Et que l’essentiel n’est pas tant que Marie ait vécu au Moyen-Orient, ou que la couleur de sa peau était celle des femmes de sa région, mais bien qu’elle était l’une d’entre nous – un « nous » qui ne connaît pas de frontières.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]