Aleteia

La récolte du jardin des Oliviers de Gethsémani a commencé à Jérusalem

Chloé / Flickr CC
Partager
Commenter

Les olives sont les descendantes directes de celles qui existaient du temps du Christ...

La cueillette des olives a débuté officiellement, samedi dernier 17 octobre, sur le mont des Oliviers. Les bénévoles se relaieront toute la semaine pour récolter les olives d’une année particulièrement abondante. Comme à l’accoutumée, cette année encore, ce sont les Franciscains, gardiens du jardin sacré, qui organisent les activités.

La cueillette des olives revêt une signification profonde puisque les plantes du lieu sont les descendantes directes de celles qui existaient du temps de Jésus.

Selon l’agence Fides, les personnes qui participent à la cueillette sont des bénévoles qui s’y consacrent plusieurs heures ou une journée entière. Cette année, les bénévoles sont de 15 nationalités différentes, ont indiqué le Patriarcat latin de Jérusalem et la Custodie de Terre Sainte, ce qui est considéré par les organisateurs comme un signe d’espérance au milieu des tensions présentes dans la région.

Le jardin des oliviers, situé derrière l’église de toutes les Nations, compte plusieurs oliviers centenaires, dont la particularité est d’avoir tous le même ADN. Quelques arbres très anciens, plusieurs fois centenaires et datant de l’époque des Croisés, côtoient les oliviers plus jeunes, ce qui permet de penser que l’arbre-mère d’où proviennent, les graines, puis les repousses de tous les oliviers du jardin, existait déjà la nuit où Jésus, avant sa Passion, s’est retiré pour prier en ce lieu, voici 2 000 ans.

L’huile extraite des fruits récoltés au jardin des Oliviers est envoyée aux sanctuaires du monde entier, aux paroisses du Patriarcat latin de Jérusalem, aux communautés religieuses de Terre Sainte et consommée par les moines locaux de l’Abbaye de Latroun, lieu où sera produite l’huile.

Le jardin de Gethsémani est un des lieux les plus emblématiques de Terre Sainte : c’est de là que part tous les ans la procession du Jeudi Saint, conduite par le Custodie de Terre Sainte, vers l’église de Saint-Pierre en Gallicante, construite sur le lieu où Jésus passa la nuit en prison avant sa crucifixion.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]