Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Pape François : La fidélité dans l’amour est bénie éternellement

François bénit des enfants lors de l'audience générale du 14 octobre 2015 place Saint-Pierre © Antoine Mekary / ALETEIA
Partager

La fidélité des époux aux promesses de leur mariage est un véritable chef d'œuvre d'humanité !

« Il est nécessaire de rendre un honneur social à la fidélité de l’amour !  Il est nécessaire de soustraire à la clandestinité le miracle quotidien de ces millions d’hommes et de femmes qui régénèrent le fondement familial dont vit toute société”, a exhorté le Pape François lors de sa 30e catéchèse du mercredi sur la famille, le 21 octobre dernier, place Saint-Pierre.

Détendu et souriant, le Saint-Père a paru en bonne forme, en dépit de la fausse rumeur d’une tumeur au cerveau.

La fidélité, loyauté à la promesse d’amour  

Le Pape a réfléchi  sur la fidélité à la promesse d’amour  que l’homme et la femme se font l’un à l’autre, sur laquelle se fondent la famille et la société. “Ce n’est pas par hasard que ce principe de la fidélité à la promesse de l’amour et de la génération est inscrit dans la création de Dieu comme une bénédiction pérenne, à laquelle est confié le monde.”.

Quelques heures avant la fin des travaux  du synode sur la famille (ils se sont achevés le 25 octobre), le Pape a consacré sa prédication à la fidélité du couple qui “comporte l’engagement à accueillir et à éduquer les enfants ; mais elle se réalise aussi lorsqu’on s’occupe de ses parents âgés, lorsqu’on protège les membres les plus faibles de la famille et qu’on prend soin d’eux, lorsqu’on s’aide mutuellement à réaliser ses propres qualités et à accepter ses propres limites”.

Respecter la parole donnée, une valeur sociale 

Au cours de sa réflexion, le Pape a présenté certains facteurs qui s’opposent à cette valeur de la fidélité: par exemple, « la recherche de sa propre satisfaction à tout prix est exaltée comme un principe non négociable de liberté ».

C’est ainsi que la promesse de fidélité s’affaiblit  “déshonorant la fidélité par des promesses non tenues ou  par l’indulgence à l’égard de l’infidélité à la parole donnée et aux engagements pris » a déploré le souverain pontife, qui a poursuivi:  « Il me vient à l’esprit ce que racontent les personnes âgées, nos grands-parents : « À l’époque, quand on concluait un accord, une poignée de main suffisait, parce qu’il y avait une fidélité aux promesses, à la parole donnée!”.

Liberté et fidélité ne s’opposent pas l’une à l’autre  

L’évêque de Rome a exhorté à “rendre un honneur social à la fidélité de l’amour », tout en sachant  que « la fidélité de l’homme à la promesse dépend, cependant, toujours de la grâce et de la miséricorde de Dieu ».

« L’amour  tout comme la fidélité doivent précisément leur force et leur beauté  au fait qu’ils créent un lien sans jamais ôter la liberté”. La fidélité n’ôte pas la liberté et, loin de s’opposer, “au contraire, liberté et fidélité se soutiennent mutuellement dans les relations interpersonnelles comme dans les relations sociales », a-t-il fait observer.

La famille, maîtresse de fidélité dans la  société

« La famille, a souligné le Saint-Père, joue un rôle très important  dans tout cela ; en effet, ce principe de la fidélité à la promesse de l’amour et du renouvellement des générations est inscrit dans la Création comme une bénédiction pérenne de Dieu. Dans le lien familial est aussi mystérieusement révélé le lien étroit unissant le Christ à son Église. »

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]