Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 02 décembre |
Sainte Bibiane
Aleteia logo
News
separateurCreated with Sketch.

Les blogueurs catholiques ont leur prix littéraire

PRIX_OZANAM_LARGE

© Cahiers libres

Arthur Herlin - publié le 22/10/15

Les Cahiers libres sont à l'initiative d'un concours inédit visant à promouvoir les meilleurs articles catholiques parus sur le net.

« Depuis plusieurs années, la présence catholique dans les nouveaux moyens de communication s’est affirmée. Les initiatives sont nombreuses et leurs formes diverses. » C’est en partant de ce constat dressé par la plume alerte des Cahiers libres qu’une idée a germé : récompenser les meilleurs articles du web catholique dans cinq catégories : évangélisation, actualité, philosophie, spiritualité et aréopage.

Cette dernière catégorie fait figure d’exception puisqu’elle récompense un article au contenu catholique diffusé dans un média en ligne profane. Chacun peut participer et proposer l’article de son choix à la seule condition qu’il ait été publié entre le 9 septembre 2014 et le 8 septembre 2015. Les lecteurs pourront ainsi aider le jury a départager la production des nombreux sites et blogs cathos qui fleurissent sur la toile.

« Toute puissance véritable porte en elle une loi qui fait sa force »

Les prix seront remis aux lauréats le 12 décembre prochain dans un lieu qui n’a pas été encore dévoilé. Le jury offrira à chacun des auteurs sélectionnés, un livre de Frédéric Ozanam Des devoirs littéraires des chrétiens (bientôt réédité aux éditions Le Centurion, partenaire du prix Ozanam). Cet ouvrage est la retranscription de l’un de ses discours prononcés devant le Cercle catholique en 1843. Il y dessine les contours d’une authentique charte du bon rédacteur chrétien.

« La première loi des lettres chrétiennes, c’est l’orthodoxie et cette loi, qui semble d’abord un assujettissement et une gêne, devient au contraire le principe de leur liberté et de leur grandeur. Toute puissance véritable porte en elle une loi qui fait sa force », peut-on y lire.

Pour avoir contribué à de nombreuses publications sans être lui-même journaliste, et influencé son époque par son exemplarité, son action et le volume de ses écrits, le profil de Frédéric Ozanam se rapproche de celui des blogueurs actuels, c’est pourquoi il prête son nom au concours.

Béatifié en 1997 par saint Jean Paul II, Frédéric Ozanam est plus connu pour avoir contribué à fonder la Société de Saint-Vincent-de Paul. Alors qu’il était encore jeune étudiant et catholique affirmé, un non-croyant lui lança : « Vous vous vantez d’être catholique ? Où sont les œuvres qui démontrent votre foi et qui peuvent nous la faire respecter et admettre ? ». Frédéric Ozanam le prit au mot : en 1833, à seulement 20 ans, il décida de participer à la création des Conférences de la charité, la future Société de Saint-Vincent-de-Paul restée célèbre.

Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour








Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement