Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mardi 28 septembre |
Saints Laurent Ruiz et 15 compagnons
home iconAu quotidien
line break icon

Devenez cheftaine pour… l’Éducation nationale !

Vue aérienne de la Maison Française © La Maison Française

Vue aérienne de la Maison Française © La Maison Française

Camille Meyer - Publié le 10/10/15

Perdue au milieu de la forêt compiégnoise, la Maison Française accueille 135 élèves de la Sixième à la Terminale. Établissement unique par la mise en œuvre du scoutisme au sein des cours et de la vie dans l'école.

On les appelle « Cheftaine » comme chez les scouts, elles ne sont pas toutes catholiques, et certaines n’avaient même d’ailleurs jamais fait de scoutisme avant d’intégrer l’école. La Maison Française, créée en 1948 par le Vénérable père Jacques Sevin, associe la pédagogie du scoutisme à l’enseignement. Aider les jeunes à grandir en devenant des grandes sœurs plutôt que de simples profs, c’est le quotidien de ces femmes, qui donnent bien plus que dans les autres établissements. « Nous sommes dans une relation plus forte avec l’élève souligne Cheftaine Véronique, professeur de sciences économiques et sociales. Il n’y a pas d’autoritarisme, c’est de l’affection réciproque. »

Une volonté de faire grandir et de ne jamais abandonner

« Cela nous demande une unité de vie, ajoute Cheftaine Marie, professeur d’anglais, un souci d’exigence de vérité envers l’élève parce qu’on progresse avec eux. » À travers des cours de 45 minutes, les élèves suivent le programme de l’Éducation nationale puisque l’établissement est sous contrat avec l’État. Prendre le temps pour que chacun puisse trouver son chemin, « cette éducation, que l’on transmet ici, est différente parce que l’on peut prendre le temps, c’est cela la clé », souligne Cheftaine Ingrid, professeur de mathématiques. Ne pas en laisser sur le bord de la route et faire en sorte que la cohésion entre élèves se crée : « Oui, parce qu’une classe, c’est une équipe », lance Cheftaine Véronique.

Les élèves viennent de différents milieux sociaux et culturels, d’ailleurs pour Cheftaine Marie, « les jeunes ont de plus en plus de problèmes avec l’école » et elle estime que c’est leur mission d’aider chacun à se structurer et lui transmettre des valeurs. Vu aussi comme un lieu d’espoir, voire d’espérance, les enseignantes considèrent qu’il y a toujours quelque chose à faire et puis Cheftaine Véronique le dit elle-même « [elle] ne se voit pas enseigner ailleurs ».

Tags:
Éducationscoutisme
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Caroline Moulinet
Ce geste tout simple à faire lorsque tout va de travers
2
Dressing Club
Marzena Devoud
Le Dressing Club, la meilleure adresse pour dénicher sa robe de m...
3
184833616
Marzena Devoud
Que dire à un proche en fin de vie ? Sept pistes pour vivre ce te...
4
Cecilia Pigg
Les astuces des grands saints pour bien dormir
5
Anna Ashkova
Prière à saint Côme et saint Damien pour demander une guérison
6
WEB2-AD LIMINA-VISIT-AFP-000_9MK7MX.jpg
Agnès Pinard Legry
Ce qu’a dit le pape François aux évêques français
7
MATTHEW CARAVAGGIO
Abbé Gaëtan de Bodard
Comment le Seigneur veut la première place dans nos vies
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement