Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Une nuit aux Catacombes, le bed and breakfast macabre de la mairie de Paris

© capture d'écran / airbnb
Partager

L’annonce Airbnb précise : « Prière de respecter la tranquillité de vos voisins parisiens, les vivants comme les morts ».

Petite profanation entre amis : Airbnb vous invite à passer la nuit d’Halloween dans les Catacombes de Paris. Une opération de com’ un rien sacrilège en forme de jeu concours morbide.

Pendant la nuit d’Halloween, le 31 octobre prochain, la mairie de Paris a obtenu du musée Carnavalet, responsable des Catacombes de Paris, qu’il mette l’un de ses ossuaires à la disposition du site Internet de location d’appartement entre particuliers. « Une expérience qui sort de l’ordinaire pour Halloween, cela vous tente ? Cette année, pas de pirates, ni de mini-lutins. Réfugiez-vous plutôt dans la plus grande tombe de Paris : les Catacombes, ultime demeure de 6 millions d’âmes », vante déjà la réclame du sinistre événement.

Une nuit à 350 000 euros

« Cauchemar garanti », s’amuse le site qui propose le petit-déjeuner aux deux pensionnaires désignés sur concours moyennant 10 euros de frais d’inscription. Les gagnants auront la chance de profiter « du lever du soleil en compagnie des morts » et de devenir ainsi les seules « personnes à se réveiller vivantes dans les Catacombes de Paris » !

Des photos jointes à l’annonce donnent un avant-goût de ce qui attend les futurs locataires. Un lit en fer forgé trône au beau milieu d’un ossuaire garni de crânes et de tibias. Un conteur figure au programme, pour réciter les mythes et légendes du cimetière le plus « peuplé » de Paris. L’opération devrait rapporter 350 000 euros à la mairie de Paris. Selon un communiqué de la directrice du musée Carnavalet, Valérie Guillaume, cette petite cagnotte destinée au personnel du musée, de la Crypte et des Catacombes de Paris « permettra de financer en partie les travaux d’aménagement d’une nouvelle sortie des Catacombes afin d’améliorer le confort de visite du public et les conditions de travail du personnel ».

Afin de mieux garantir la « préservation de l’ossuaire », des mesures draconiennes seront mises en place. Jugez-en plutôt : interdit de s’approcher à moins « de 70 cm par rapport (sic) aux ossements » a précisé la directrice. L’honneur est sauf, ou presque.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]