Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Les 4 vertus indispensables aux fiançailles réussies

© Tatyana__K /Shutterstock
Partager

Maturité, abandon, patience et persévérance. Le chemin vers le mariage est semé d’embuches !

Aleteia vous gâte. Comme le disait le pape François en rentrant de Philadelphie, on demande « huit ans de préparation » pour ordonner un prêtre mais « quatre petits cours » suffiraient pour s’engager à vie et à deux, « il y a quelque chose qui ne va pas » ! En ces premiers jours de synode des évêques pour la famille, la rédaction francophone d’Aleteia est à l’affut des pépites publiées par nos confrères italiens, espagnols, portugais ou américains, et vous délivre ses petits conseils de vie à deux…

Aimer est un don de Dieu et c’est pourquoi c’est une expérience aussi parfaite. Mais l’expérience parfaite peut se fragiliser et devenir négative si on la sépare de cette ascendance divine !

Aimer est un exercice complexe et inouï, dans lequel nous cessons de vivre uniquement dans notre temps pour entrer, attendre et comprendre le temps d’un autre. Et c’est là que nous devons comprendre la profondeur de ce sentiment ; aimer est certes entrer dans le temps de l’autre, comprendre, pardonner, être toujours présent, mais ce n’est pas prendre possession de la volonté de l’autre, ni diriger la vie de l’autre.

Un amour véritable n’éloigne pas les personnes mais les rapproche. Il ne brûle pas les étapes qui doivent être respectées. Nous n’appartenons à personne, nous ne sommes pas la propriété de quelqu’un ou l’objet d’une satisfaction personnelle : les fiançailles sont avant tout une période de connaissance. Nous sommes le temple du Saint-Esprit dit l’évangile. Aimer n’est pas enchaîner. Au contraire, c’est libérer l’autre de l’isolement et de l’autosuffisance.

Comme le dit le père Fábio de Melo, « l’amour humain appelle l’amour en retour. Et celui qui accepte n’importe quoi sera abandonné pour n’importe quoi ». Nous sommes les enfants du ciel, les enfants de la Lumière, nous méritons l’Amour dans son essence et sa pureté la plus fidèle. Nous ne pouvons nous contenter de miettes, de fantaisies passagères, de promesses immatures et irréfléchies. Aimer exige de la maturité, de l’abandon, de la patience et de la persévérance. C’est savoir entrer dans le temps de l’autre et surtout savoir permettre à l’autre d’entrer dans notre temps lorsqu’il en vaut la peine.

Cherchez donc un amour véritable, bien différent de celui qui vous envoie des fleurs, des messages et des billets doux, cherchez un amour qui soit bien plus que cela ! Cherchez un amour qui vous accompagne sur le chemin difficile qui nous mène où nous devons tous aller : au Ciel !

Un amour qui apprécie le rosaire que vous portez au poignet, votre médaille ou votre chainette autour du cou, qui voie dans vos habitudes (combien différentes des diktats de la mode et du marketing) un signe d’intégrité et de liberté et par dessus tout, qui vous trouve la plus belle femme du monde ! Trouvez quelqu’un qui comprenne que l’Évangile est un fardeau léger à porter et qui trouve dans votre regard la lumière de la compassion envers les autres !

Une personne qui comprenne que les musiques que vous écoutez, les livres que vous aimez, chaque instant vécu au quotidien peut devenir un signe de prière et de lien profond avec la Personne que vous aimez le plus : Dieu. Quelqu’un qui conçoive que la messe quotidienne n’est pas folie ou fanatisme mais nécessité. Qui sache qu’une petite Bible se glisse souvent dans votre sac. Qui accepte que la petite alerte intempestive d’une application de smartphone vous rappelle à votre prière quotidienne. Qui comprenne votre vocation et vous aide à vivre en toute cohérence avec vous-même.

Cherchez un amour qui comprenne que l’adoration du Saint-Sacrement est aussi importante qu’un rendez-vous. Qui voie dans les retraites et les congrès des ponts qui pourront vous amener vers l’Éternel et qui ne se fâche pas de décaler des promenades et des voyages pour eux. Qui pense que la chasteté est la bonne voie pour de saintes fiançailles et un mariage qui dure, ancré sur le roc de la foi !

Que les rapports des amoureux sachent se montrer fidèles aux principes et valeurs de la Parole de Dieu et confiants dans « l’expertise en humanité de l’Église » (Paul VI). Certes, même ainsi ils ne seront jamais parfaits. Ils traverseront toujours des difficultés mais suivront la bonne voie, c’est certain. Nous pourrons construire sur des bases solides et rien ne pourra détruire ce qui vient de Dieu. Cela semble difficile, mais veuillez croire que Dieu prépare quelque part un être à aimer qui est fait pour vous !

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]