Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Vendredi 17 septembre |
Sainte Hildegarde de Bingen
home iconSpiritualité
line break icon

Comment prier ?

© FILIPPO MONTEFORTE/AFP

Père Paulo Ricardo - Publié le 03/10/15

Qui ne s'est jamais posé cette question... après tout, mêmes les apôtres ont demandé à Jésus de leur apprendre à prier.

Tout d’abord, nous devons toujours avoir à l’esprit que grandir dans la vie de prière, c’est grandir dans l’amour, dans une relation d’amour. On s’imagine parfois que la prière consiste en je ne sais quelles élucubrations mentales ou intellectuelles et, ce faisant, on finit par perdre de vue la croissance spirituelle. Sainte Thérèse d’Avila, dans son Château Intérieur, dit que pour avancer dans ce chemin, « il ne s’agit pas de beaucoup penser mais de beaucoup aimer ».

Selon la définition qu’en donne saint Jean Damascène, la prière est l’élévation de l’âme vers Dieu. S’agissant de prière mentale, appelée aussi méditation, la méthode suivante, traditionnellement recommandée par les saints et mystiques de l’Église, nous met sur le chemin.

Ne pas négliger la préparation

La prière est une rencontre entre l’homme et Dieu. Mais auparavant, il est important de se retrouver avec soi-même, de faire silence, demeurer dans l’immobilité de l’esprit et du corps, calmer ses sens et les puissances de son âme. Pour ce faire, nul besoin de techniques hindoues ou transcendantales, quelques secondes suffisent. Ensuite, se recueillir et se mettre en présence de Dieu. Quand on va prier, souvent on commence à se référer à Lui comme à une tierce personne et, au lieu de se trouver avec Dieu, on finit simplement par penser à Lui, à son sujet. Or, sans une présence surnaturelle, il n’y a pas de prière. En commençant cette rencontre, il faut donc faire d’abord un acte de foi en présence de Dieu.

On peut aussi demander l’aide de la Vierge Marie ou de l’ange gardien dans ce moment de prière. L’Opus Dei a une prière spécifique pour avant la méditation : « Mon Seigneur et mon Dieu, je crois fermement que Tu es ici, que Tu me vois, que Tu m’entends. Je T’adore avec profonde révérence. Je Te demande le pardon de mes péchés et la grâce de faire avec profit ce moment de prière. Ma Mère Immaculée, saint Joseph, mon Père et Seigneur, mon Ange gardien, intercédez pour moi. »

Demander l’aide de Dieu

Après cela, l’homme, d’abord avec son appétit rationnel – la volonté- élève son âme vers Dieu, véritablement. Eclairé par la lumière de la simple raison naturelle, l’être humain perçoit mal les choses, comme si sa vision était limitée par l’obscurité de la nuit; en revanche, éclairé par la lumière surnaturelle, il peut voir les choses comme en plein jour. C’est pourquoi, il faut commencer par demander au Christ d’éclairer notre intelligence pour comprendre le mystère de son amour et de sa bonté. C’est alors que celui qui prie doit choisir un mystère de la vie du Christ à contempler – sa Passion par exemple – jusqu’à ce que, « en ruminant » en quelque sorte cette vérité, son entendement s’éclaire et qu’il soit « nourri » intérieurement.

Ayant élevé son intelligence, il est important d’élever à Dieu sa volonté, d’où naissent, par exemple, les passions de l’amour et de la haine. Oui, dans la prière, il faut aimer et, en même temps, haïr. Par exemple, en contemplant la Passion du Christ, le priant doit aimer – par un acte de volonté dire: Seigneur, vous m’avez tant aimé, je veux vous aimer à mon tour, vous remettre ma vie – autant que haïr ses péchés, qui sont la cause de la souffrance du Christ – par un acte de contrition fervent dire: Je déteste mes péchés, qui ont causé votre mort sur la croix, ma misère et mon ingratitude qui vous font tant de mal. Je suis las de ne pas vous aimer. Je veux vous aimer…donnez-moi la grâce de vous aimer. À partir de là, il demande à Dieu la grâce de l’aimer et de croître dans les vertus etc. Pour finir, il conclue sa méditation par une action de grâces et aussi quelques intentions.

Combien de temps prier ?

Le temps dont dispose le priant. Saint Alphonse de Ligori conseille aux débutants une demi-heure, afin de ne pas risquer de s’ennuyer. On peut prolonger ce temps, à mesure que l’âme progresse dans l’amour. Le meilleur moment pour prier est après la Communion, quand le Christ, dans son humanité glorieuse, habite en vous.

Quant aux sentiments, ils ne sont que la conséquence sur le corps d’une âme en prière. Ils ne constituent pas son essence. Il peut arriver qu’une personne, en méditant, soit gagnée par l’émotion, ait des frissons et envie de pleurer ; cependant, ces réactions ne se produisent pas toujours et on ne doit pas les provoquer, comme si une bonne prière dépendait de cela. Les dons charismatiques ne sont pas non plus nécessaires dans la prière ; il s’agit de grâces accordées gratuitement par grâce, et quand Dieu le veut.

Ces recommandations s’adressent à tous les catholiques. En marge des sentiments, la prière consiste essentiellement dans l’élévation du cœur de l’homme vers Dieu, avec son intelligence et sa volonté. Accueillons donc l’impératif de la divine liturgie : « Sursum corda », haut les cœurs !

Tags:
Prière

Soutenez Aleteia !

A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Jean-Michel Castaing
Les sept grâces à recueillir des sept douleurs de Notre-Dame
2
Isabelle du Ché
Les incroyables fruits de la vidéo du père Aymar avec Tibo InShap...
3
WEB2-Jonathan Goodall-CC BY-SA 4.0
La rédaction d'Aleteia
Un évêque anglican devient catholique « après une longue période ...
4
WEB2-SAINTE MONIQUE-GODONG-FR560945A
Anne Bernet
Comment sainte Monique se libéra de son addiction à l’alcool
5
Agnès Pinard Legry
Jessie, Jestonie et Jerson, trois frères ordonnés le même jour au...
6
La rédaction d'Aleteia
Union européenne, vaccination… ce que François a dit dans l’avion...
7
Isabelle Cousturié
Devant le Christ en croix, la prière qui protège de tous les malh...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement