Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!
Aleteia

Deux jeunes mariés se lancent dans un tour du monde des Foyers de Charité  

© Roduit
Partager

Alexandre et Domitille se donnent un an pour partir à la découverte de tous les Foyers de Charité disséminés aux quatre coins du monde.

Un voyage de noces ? Pas tout à fait. Domitille et Alexandre Roduit se sont bien mariés cet été, pourtant le voyage qu’ils préparent n’a rien d’une sinécure. Les jeunes époux prévoient en effet un tour du monde intense rythmé par la visite de tous les Foyers de Charité fondés sur la planète. « Nous avons eu cette idée au moment de nous fiancer. Notre projet a du sens justement parce que l’on est en couple. C’est une vraie chance, nous aurons une vision complémentaire », se réjouit Domitille.

On compte aujourd’hui pas moins de 75 communautés implantées sur les cinq continents organisées selon le modèle des Foyers de Charité tels qu’imaginés par Marthe Robin et le père Finet en 1936. « Il suffit souvent d’une seule âme de foi pour la faire rayonner partout, d’une seule âme de lumière pour dissiper bien des ténèbres », disait la Vénérable Marthe, et Alexandre et Domitille espèrent incarner ce message : « C’est aussi une aventure à l’image de ce que nous avons envie de vivre dans notre couple à l’avenir », fait remarquer la jeune femme.

Faire rayonner les Foyers de Charité

Ce projet audacieux, baptisé Resplandor, est le résultat d’une véritable décision de vie, tant chacun des jeunes époux étaient à un moment charnière de son existence. Domitille parce qu’elle venait de finir son Master de communication. Alexandre parce qu’il démarrait une carrière de responsable de communication dans une start’up. La communication, très présente dans leurs parcours respectifs, représente un aspect déterminant de leur voyage. Ils se sont en effet fixé un objectif principal : identifier les besoins de chaque communauté et rapporter un maximum d’informations pour mieux orienter à leur retour des futurs volontaires. Ils ont ainsi prévu de réaliser un reportage sur chaque foyer pour communiquer le plus efficacement possible sur leur mission.

Contribuer à faire connaître l’œuvre de Marthe Robin fait aussi partie des but recherchés : « On a une image négative, un peu dépassée des écoles des Foyers de Charité », fait remarquer Domitille. Après des mois des préparations et à 15 jours du grand départ, ne reste plus qu’à attirer encore quelques généreux donateurs soucieux de faire rayonner leur projet. Pas moins de 150 personnes ont déjà soutenu le projet et vont suivre de près le jeune couple dans leur aventure, et vous ?