Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Les parents croient en Dieu, mais pas leurs enfants : à qui la faute ?

© ZURIJETA / SHUTTERSTOCK
Partager

Le sens de la famille se perd… Celle-ci est pourtant la "première éducatrice de la foi". Quelques conseils pour apprendre aux tout-petits à aimer le Seigneur.

Aller au travail, s’occuper de la maison, faire face aux nécessités matérielles… Les parents, semble-t-il, n’ont plus le temps de contaminer leurs enfants de l’Amour de Dieu. Et les nouvelles générations grandissent sans foi car, à la maison, personne ne se soucie de leur parler de Dieu.

Dans une société où jeunes et enfants sont exposés aux tentations sexuelles, aux violences scolaires, à l’alcool, aux drogues et à tant d’autres influences négatives, il n’y a plus de valeurs morales et chrétiennes pour les défendre, déplore le père Eduardo Mercado Guzmán, responsable de la Commission pour la catéchèse de l’archidiocèse de Mexico.

On a perdu le sens de la famille, « première éducatrice de la foi » ; dans beaucoup de foyers, les habitudes chrétiennes se sont perdues, on ne se réunit pas pour prier, pour aller à la messe ou réciter le chapelet, et les images pieuses n’occupent plus une place de choix. « Aujourd’hui, on vit dans un monde où l’éducation religieuse n’existe plus, regrette le père Mercado Guzmán. Beaucoup de parents se limitent à faire baptiser leurs enfants, oubliant qu’ils reçoivent en même temps – comme à  leur mariage – la grâce et le devoir de donner une éducation chrétienne à leurs enfants. Afin que ces derniers, dans le respect des commandements divins, aiment Dieu et leur prochain comme le Christ nous l’a appris. »

Parallèlement, bien-être et confort matériel priment sur tout, et beaucoup de familles relèguent le spirituel au second plan. Sans compter l’influence des médias de masse et des nouvelles technologies qui peuvent être un facteur de distraction et influer négativement sur les enfants et les jeunes.

Mission de la famille chrétienne

Les enfants doivent apprendre la foi reçue par le baptême dès leur plus tendre enfance, rappelle l’Église, c’est important ! Le responsable de la Commission pour la catéchèse explique : le témoignage de vie chrétienne offert par les parents arrive aux enfants « enveloppé d’affection et de respect ». Et cette première expérience chrétienne, en famille, les marquera « d’une forte empreinte » toute leur vie, donnant à la formation religieuse du tout-petit un caractère unique.

Voici ce qui est dit dans la déclaration Gravissimum Educationis du Concile Vatican II sur l’éducation chrétienne : « Le rôle éducatif des parents est d’une telle importance qu’en cas de défaillance de leur part, il peut difficilement être suppléé… C’est aux parents de créer une atmosphère familiale, animée par l’amour et le respect envers Dieu et les hommes, telle qu’elle favorise l’éducation totale, personnelle et sociale, de leurs enfants ».

Jean Paul II, Benoît XVI, François…

Pour sa part, saint Jean Paul II, dans son exhortation apostolique Familiaris Consortio, écrit la chose suivante : « Malgré les difficultés qu’ils rencontrent dans leur tâche d’éducateurs, (…) les parents doivent, avec confiance et courage, former leurs enfants aux valeurs essentielles de la vie humaine. Les enfants doivent grandir dans une juste liberté devant les biens matériels, en adoptant un style de vie simple et austère, bien convaincus que l’homme vaut plus par ce qu’il est que par ce qu’il a ».

Et le pape émérite Benoît XVI : « Dans tous les milieux chrétiens, on sait par expérience les bons résultats que donne cette initiation à la vie de piété, initiation naturelle et surnaturelle, faite dans la chaleur du foyer ». L’enfant, dit-il, apprend « à placer le Seigneur au rang de ses premières affections, les affections fondamentales ; il apprend à traiter Dieu comme un Père, la Vierge Marie comme une Mère ; il apprend à prier en suivant l’exemple des parents ».

Enfin, le pape François rappelle que  la foi accompagne tous les âges de la vie, à commencer par l’enfance : « Les enfants apprennent à se confier à l’amour de leurs parents. C’est pourquoi, il est important que les parents cultivent en famille des pratiques communes de foi, qu’ils accompagnent la maturation de la foi de leurs enfants », affirme-t-il dans son encyclique Lumen Fidei. Lors d’une audience générale, récemment, le Pape a consacré toute une partie de sa réflexion à ce que les parents doivent apprendre à leurs enfants, leur confiant son émerveillement quand il voit des enfants envoyer un baiser à Jésus et à la Vierge Marie. Il se désole, en revanche, que dans certains endroits, des enfants ne sachent même pas faire le signe de croix ! « Toi maman, toi papa, dit-il à chacun, c’est à toi de lui apprendre à prier, d’apprendre à ton enfant à faire le signe de croix. Cette jolie tâche, c’est à vous qu’elle revient, chères mamans et chers papas ! »

Une école pour apprendre les vertus

Les parents évangélisent leurs enfants par l’exemple, en leur faisant sentir que Dieu fait partie de la famille, que l’on peut toujours compter sur Lui car Il brille d’un amour inconditionnel. Tel enseignement, souligne le père Mercado Guzman, aura forcément un impact sur leur avenir car « une bonne éducation chrétienne donne les bons outils pour affronter toutes les situations de la vie ». Ces enfants, insiste-t-il, grandiront avec des valeurs comme l’austérité face aux biens matériels, l’amour et le service, la sociabilité, une saine sexualité et la chasteté.

Pour mieux éduquer leurs enfants à la foi, les parents ont à disposition tant de ressources – livres, vidéos, portails Internet catholiques et bien entendu le soutien de matériels offerts par l’Église – où ils peuvent puiser des idées. Avec l’aide du directeur de la Commission pour la catéchèse, voici quelques conseils de la revue Desde la fe pour aider vos enfants à aimer Dieu :

  1. Leur apprendre à prier durant la journée, à entrer en dialogue avec Dieu pour Lui demander son avis et des pistes pour le guider, pour le remercier de tout ce qu’Il donne.
  2. Remercier Dieu pour la nourriture, avoir chez soi des images pieuses, apprendre aux enfants la signification des fêtes liturgiques et demander la protection de l’ange gardien.
  3. Lire avec eux la Bible ou les feuillets de la Messe. Laisser les enfants dire ce qu’ils ont compris et comment ils répondront à Dieu.
  4. Assister à la Messe en famille et apprendre à l’enfant la signification des moments les plus importants de la liturgie, des ornements et des éléments de l’autel.
  5. Les préparer à relier leur vie quotidienne à Dieu, en les motivant par exemple à Lui offrir leurs cours et leurs devoirs.
  6. Les préparer à recevoir les sacrements.
  7. Se rappeler que le témoignage vivant des parents est un élément essentiel, que ceux-ci sont les premiers messagers de l’évangile auprès de leurs enfants.
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]
Pour que la lumière continue à briller dans l'obscurité

Depuis notre création en 2012, le nombre de lecteurs de Aleteia a augmenté rapidement dans le monde entier. Notre équipe est déterminée à fournir des articles qui enrichissent, inspirent et informent votre vie catholique. C'est la raison pour laquelle nous voulons que nos articles soient librement accessibles à tout le monde, mais pour ce faire, nous avons besoin de votre aide. Un journalisme de qualité a un coût (que la publicité sur Aleteia ne peut couvrir entièrement). C'est pourquoi des lecteurs comme VOUS font une différence majeure en faisant un don d'à peine 3 euros par mois.