Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

États-Unis : Les défis pastoraux qui attendent un Pape tourné vers la famille

Le pape François avec Michelle et Barack Obama à la Maison Blanche, le 23 septembre 2015 © CTV
Le pape François avec Michelle et Barack Obama à la Maison Blanche, le 23 septembre 2015 © CTV
Partager

Le Pew Forum vient de publier un aperçu fascinant de la population catholique adulte dans les trois villes américaines qui accueillent le Pape François cette semaine, Washington, New York et Philadelphie.

Les résultats sont pour la plupart surprenants :

  • 85% des catholiques à Philadelphie sont blancs non-hispaniques, contre 50% seulement à Washington (15% sont noirs).
  • 26% des catholiques à Washington sont âgés de moins de 30 ans, tandis qu’à New York seuls 11% ont entre 20 et 30 ans.
  • 58% des Catholiques à New York sont du sexe féminin, alors qu’à Washington, il y a autant d’hommes que de femmes.
  • Les catholiques de Philadelphie sont ceux qui possèdent le plus haut niveau d’études (20% ont un diplôme universitaire), tandis qu’à New York, la moitié n’ont qu’un diplôme du secondaire.

Certains résultats sont particulièrement intéressants, alors que se tient cette semaine la Rencontre mondiale des Familles. Seuls 50% des catholiques de New York et 45% de ceux qui vivent à Philadelphie ou Washington sont mariés, soit des chiffres légèrement inférieurs à la moyenne pour l’ensemble du pays, qui est de 52%.

Philadelphie – qui accueille la Rencontre mondiale des familles – compte plus de catholiques n’ayant jamais été mariés que les deux autres villes, et plus du double de personnes veuves que Washington.

Dans le même temps, le nombre de catholiques vivant en concubinage est presque deux fois plus élevé à Washington qu’à Philadelphie. Dans les trois villes, environ 10% des catholiques vivent avec un partenaire qui n’est pas leur conjoint officiel.

Une fois de plus, nous devons comprendre, sur le plan pastoral et sur le plan évangélique, que la majorité des catholiques – qu’ils aient ou non des enfants – ne sont pas mariés, surtout dans les grands centres urbains. Et les problèmes auxquels on est confronté lorsque l’on travaille avec des familles catholiques peuvent varier grandement d’une ville à l’autre ! Sur le terrain, le travail d’évangélisation et l’accompagnement pastoral ne peuvent s’envisager que de façon locale.

Sherry Weddell, co-directrice de l’Institut Sainte-Catherine de Sienne (Colorado, États-Unis) qu’elle a co-fondé en 1997, est l’auteur de Forming Intentional Disciples (2012) et Becoming a Parish of Intentional Disciples (2015), non traduits en français.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]