Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Les États-Unis accueillent le pape François avec les honneurs et… une Fiat

Partager

Le Saint-Père a entamé mardi sa visite historique en Amérique en empruntant une Fiat 500 et non "The Beast", la limousine blindée du président Obama.

POTUS (célèbre nom de code du « President of the United States ») et son épouse Michelle, très décontractés, ont accueilli François au pied de la passerelle de son avion, un signe d’amitié et particulièrement rare à l’endroit d’un chef d’État.

Le programme du pape François aux États-Unis est chargé et historique. Le Saint-Père se rendra à la Maison Blanche mercredi, prononcera un discours au Capitole à Washington jeudi devant le Congrès : Sénat et Chambre des représentants réunis, une première pour un Souverain Pontife. Puis il prononcera un discours devant l’Assemblée générale des Nations unies vendredi – où le drapeau du Vatican sera hissé – 50 ans presque jour pour jour après Paul VI. Il présidera enfin une cérémonie interreligieuse sur le site du World Trade Center contre le terrorisme et pour le respect entre religions.

Aux États-Unis, où les catholiques sont minoritaires (20% de la population), le Pape n’arrive pas en terrain plus favorable qu’à Cuba. Finance inhumaine, capitalisme aveugle, asphyxie de la planète, sort réservé aux migrants, chaos au Moyen-Orient… les sujets de prédilection de François ne manquent pas et les États-Unis pourraient en prendre ombrage.

Mais Barack Obama ne cache pas sa sympathie pour le « Pape des pauvres », conscient que l’Église catholique progresse à grand pas en Amérique grâce aux Hispaniques et qu’elle s’acquitte d’un travail social de premier ordre dans les communautés pauvres qui l’ont élu. Hormis ses discours à la Maison Blanche et devant le Congrès, le Pape s’exprimera principalement en espagnol durant son voyage.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]