Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Rencontre « informelle » à La Havane entre le pape François et Fidel Castro

© AP
Le Pape François a rencontré Fidel Castro à la Havane
Partager

Le Saint-Père lui a offert sa dernière encyclique "Laudato si’", le "Líder máximo" lui a fait don de ses "Entretiens sur la religion".

Après avoir célébré la messe sur la place de la Révolution à La Havane (Cuba), le pape François a eu une rencontre « informelle » d’un peu plus d’une demi-heure avec le Líder máximo Fidel Castro, le 20 septembre 2015, a par la suite indiqué le directeur du Bureau de presse du Saint-Siège. Les deux hommes, a affirmé le père Federico Lombardi, se sont respectivement offerts des livres.

Avant de rejoindre la nonciature pour le déjeuner, le pape François s’est ainsi arrêté dans la maison de soins où réside l’ancien président cubain, aujourd’hui âgé de 89 ans. Le « porte-parole » du Vatican a insisté sur le caractère informel et « familial » de cette rencontre de « 30 à 40 minutes ». Le pape était accompagné du nonce apostolique à Cuba, Mgr Giorgio Lingua, et quelques proches du commandant Castro étaient présents, dont son épouse. Du côté du Vatican, il a été choisi de ne fournir aucune image de cette rencontre mais une vidéo et quelques photos ont été publiées par l’entourage du révolutionnaire cubain.

Le pape François s’est rappelé que Fidel Castro, en 2012, avait demandé à Benoît XVI (2005-2013) de lui faire parvenir des livres. Le Pape argentin a alors offert à Fidel Castro des ouvrages du prêtre italien Alessandro Pronzato, expert en Écritures saintes, ainsi qu’un livre et l’enregistrement d’homélies du jésuite espagnol Armando Llorente. Ce dernier fut l’un des professeurs de Fidel Castro au collège jésuite de La Havane. Le Pape a en outre offert sa dernière Encyclique Laudato si’ et son Exhortation apostolique Evangelii Gaudium.

Pour sa part, le Líder máximo a fait don au Pape d’une copie de ses Entretiens sur la religion, réalisés avec le dominicain brésilien Frei Betto. Les deux hommes, en outre, ont parlé de la défense de l’environnement et de la situation mondiale actuelle, selon le père Federico Lombardi. Fidel Castro aurait posé quelques questions au pape François, comme il l’avait fait trois ans plus tôt avec Benoît XVI.

Le premier pontife latino-américain a ainsi rencontré le leader cubain, comme ses deux derniers prédécesseurs. Reçu au Vatican fin 1996 par Jean Paul II, le chef de la révolution cubaine avait à son tour accueilli le Pape polonais en janvier 1998 lors de sa visite historique à Cuba. En 2012, Benoît XVI avait lui aussi visité Cuba. Il avait alors officiellement été reçu par le frère du Líder máximo, Raúl Castro, mais s’était entretenu en privé avec Fidel, avec qui il avait notamment parlé des défis de l’humanité, du rôle du pape et même de liturgie.

Avec I.MEDIA à La Havane

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]
Pour que la lumière continue à briller dans l'obscurité

Depuis notre création en 2012, le nombre de lecteurs de Aleteia a augmenté rapidement dans le monde entier. Notre équipe est déterminée à fournir des articles qui enrichissent, inspirent et informent votre vie catholique. C'est la raison pour laquelle nous voulons que nos articles soient librement accessibles à tout le monde, mais pour ce faire, nous avons besoin de votre aide. Un journalisme de qualité a un coût (que la publicité sur Aleteia ne peut couvrir entièrement). C'est pourquoi des lecteurs comme VOUS font une différence majeure en faisant un don d'à peine 3 euros par mois.