Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Témoignage. « J’étais addict au porno »

© Thomas Heylen / flickr
© Thomas Heylen / flickr
Partager

Accro pendant plus de 15 ans aux images pornographiques, Florent Badou publie un ouvrage pour aider les autres à s'en libérer.

Le porno est une drogue. C’est ce qu’affirme Florent Badou, auteur du livre Avant, j’étais accro au porno* retraçant son parcours du combattant pour se libérer de son addiction. « J’ai rédigé le livre que j’aurais voulu lire lorsque j’étais addict », aime à répéter celui qui est aussi le créateur de Stopporn, un site conçu pour sensibiliser l’opinion sur les dangers de la pornographie.

Selon Florent Badou, ce véritable fléau « chosifie l’être humain et l’isole ». Pourquoi arrêter, mais surtout « pour qui ? », s’interroge alors le jeune homme. Avant tout, pour soi-même évidemment car « la porno-dépendance est un esclavage, le sevrage en libère », martèle-t-il, mais aussi son partenaire : « L’autre gagnant de votre sevrage », souligne l’auteur.

33% des 18-24 ans visitent au moins une fois par semaine un site porno

Des images pornographiques, cet ingénieur de 32 ans, marié et père de deux enfants, en a consommé plusieurs fois par jour pendant 15 ans. Mais il n’était sûrement pas le seul dans ce cas : selon une étude menée en janvier 2014 par l’Ifop, 7% des Français en consomment quotidiennement et 33% des 18-24 ans surfent au moins une fois par semaine sur un site x. Cela laisse une idée sur l’envergure de ce marché, extrêmement lucratif : la pornographie est en effet l’un des principaux secteurs générateurs de trafic au monde.

À elle seule, l’industrie du porno représente 37% du trafic Internet mondial…  Rien qu’au cours de l’année 2006, l’industrie de la pornographie sur le Web a rapporté 97 milliards de dollars selon une étude effectuée alors par le site Internet Review Filter. Nul doute que le livre de Florent Badou pourrait contribuer au fil du temps à inverser la tendance. Interrogé par Le Point, le professeur Marc Auriacombe, chef du département Addiction au Centre hospitalier Ch. Perrens de Bordeaux, en recommande même la lecture aux addictologues en formation.

*Disponible sur Amazon.fr et Kindle

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]