Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Samedi 28 novembre |
Sainte Catherine Labouré
home iconActualités
line break icon

Les ex-régions chrétiennes, des terres solidaires

© Mathieu Brient / flickr

Arthur Herlin - Publié le 12/09/15

Une infographie réalisée par "Les Échos" met en lumière les régions les plus agréables à vivre. Ancienne pratique religieuse et traditions familiales pourraient expliquer pourquoi il y fait si "bon vivre" !

Une carte de France qui en dit long sur le bien-être des Français : le quotidien économique Les Échosdévoilait il y a quelques mois une infographie détaillée du niveau de vie en France par région pour déterminer les zones géographiques où

il fait le meilleur vivre. Des données sur toute la France ont été recueillies autour de neuf critères tels que la démographie, l’emploi, les revenus, etc. Une moyenne de ces différents thèmes a permis ensuite d’établir une carte de France offrant une meilleure vue d’ensemble ; au premier coup d’œil, deux zones semblent s’opposer : virant vers le bleu avec des niveaux de qualité de vie élevés, les régions proches de la Suisse, le Grand Sud-Ouest et la Bretagne, et vers le rouge avec des résultats moins enviables, les régions du Nord, la Côte d’Azur et le Centre.. 

La religion fait la différence

Une disparité criante analysée par le démographe Hervé Le Bras, auteur d’un récent Atlas des inégalités : Les Français face à la crise. Pour lui, cette nette différence s’explique en premier lieu par l’héritage religieux et une structure familiale développée : « Les zones qui vont à peu près bien en France sont, non pas les régions avec une forte tradition d’intervention de l’État, mais d’anciennes zone religieuses où le catholicisme était une résistance à l’État. On y trouve plus de solidarité, plus de pratique associative. Le tissu de solidarité s’est donc maintenu. Le sud du Massif central, la Savoie et le Grand Ouest, en turquoise sur la carte, c’est donc la religion (…) », explique-t-il.

Des régions déchristianisées

Mais pourquoi les autres régions présentent des indices de bien-vivre si faibles ? En partie parce que le taux de familles monoparentales y est très élevé par rapport à la moyenne nationale : avoisinant les 20%, ce qui accentue notamment la pauvreté (34,6% des mères de famille monoparentales vivent au-dessous du seuil de pauvreté). « Ce sont des régions qui ont beaucoup compté sur l’État, qui se sont déchristianisées, des régions où les structures familiales étaient faibles. Dans les régions qui se portent actuellement mal, avec le désengagement de l’État, au fond, les individus se sentent un peu perdus, ont de plus en plus de mal de trouver leurs repères et a trouver leur avenir », estime Hervé Le Bras.

« Des couches protectrices »

À l’inverse, dans les régions en bleu, le géographe met le doigt sur les vecteurs du développement : « La famille et la religion forment ce qu’un grand économiste Joseph Schumpeter a appelé ‘des couches protectrices’, et ces couches protègent mieux la société parce que les personnes vivant dans les régions où ces institutions subsistent sont plus liées les unes aux autres, collaborent plus, forment un milieu local plus homogène », conclut le démographe.

Tags:
cartedemographieFrancehistoire
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Agnès Pinard Legry
Jauge de 30 personnes : les catholiques unis ...
Timothée Dhellemmes
"Ridicule", "pathétique", "humiliante"... la ...
Agnès Pinard Legry
Vent debout contre la jauge de 30 person...
Timothée Dhellemmes
Les messes publiques reprendront samedi... ma...
Timothée Dhellemmes
Les évêques fustigent une décision "irréalist...
Monseigneur Matthieu Rougé
Timothée Dhellemmes
Mgr Rougé : "C’est un manquement à la parole ...
CATHEDRALE NOTRE DAME DE PARIS
Caroline Becker
Découvrez l'intérieur de Notre-Dame de Paris,...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement