Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Aleteia

Le pape François censuré en Arabie saoudite

Jeffrey Bruno/Aleteia
Partager

Irrité par la photo du Souverain Pontife en couverture du "National Geographic", Ryad a interdit la publication du magazine.

Il a suffi de sa photo en couverture et de l’utilisation du mot « révolution » pour décrire son action au sein de l’Église catholique, pour que l’Arabie saoudite décide d’interdire la diffusion du National Geographic sur son sol. À l’intérieur du magazine, tout un dossier élogieux sur le pape François et ses « réformes ambitieuses » propre à « faire bouger quelques principes bien enracinés chez les fidèles », aurait profondément irrité le régime saoudien, rapporte le bimestriel américain Foreign Policy.

Excuses et explications …

« Chers lecteurs en Arabie saoudite, nous vous présentons nos excuses. La distribution du magazine a été interdite pour des raisons culturelles », annonce Alsaad Omar al-Menhaly, le rédacteur en chef de l’édition arabe sur le compte Twitter du magazine.

D’après le magazine américain Foreign Policy, la photo du Pape à l’intérieur de la chapelle Sixtine en couverture, dans un pays où la présence d’églises est interdite, aurait beaucoup déplu au régime saoudien, mais c’est surtout la description du Pape – dépeint comme « un chef révolutionnaire d’un Église catholique en voie de modernisation » – qui aurait déclenché l’interdiction.

En Arabie Saoudite, où l’école juridique islamique dominante, le wahhabisme, est un courant conservateur très strict de l’islam sunnite, dire que « les institutions religieuses doivent s’adapter au monde moderne » est un message qui passe très mal. Ajouter, comme l’écrit la rédactrice en chef du magazine, que les piliers religieux sont « des outils qui servent à préserver quelque chose, et que s’ils n’en sont plus capables, ils doivent être transformés », s’apparente à un véritable blasphème aux yeux des autorités religieuses saoudiennes.

Deuxième censure en un an pour le magazine

Le mensuel américain a été fondé en 1888. On lui compte 33 éditions étrangères, pour plus de 40 millions de lecteurs chaque mois. Gage de sérieux scientifique, c’est pourtant la deuxième fois en un an que le National Geographic est censuré dans la péninsule arabique. Le mot « évolution » avait été « caviardé » en couverture d’un précédent numéro consacré à la « Guerre de la Science ». Une guerre qui n’est pas près de s’arrêter.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]