Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 12 avril |
Saint Jules Ier
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

Manger épicé serait meilleur pour la santé… vraiment ?

piment spice pimento

© Norbert Nagel, Mörfelden-Walldorf, Germany

piment spice pimento

Mathilde Rambaud - publié le 23/08/15

Une récente étude internationale, dirigée par une équipe chinoise, avance qu'une alimentation épicée permettrait de vivre plus longtemps. Le piment, aliment miracle ? Pas si simple.

Il n’est pas rare d’entendre certains assurer que le piment et la nourriture épicée de manière générale sont nocifs pour l’estomac et le système digestif… voilà une étude qui va pourtant à l’encontre de ce préjugé : manger épicé permettrait au contraire de vivre plus longtemps et en meilleure santé.

L’alimentation et la santé d’un demi-million de Chinois ont en effet été étudiées par une équipe internationale de chercheurs pendant plusieurs années et leurs résultats, publiés mardi dans la revue médicale British Medical Journalont de quoi surprendre. Selon les spécialistes, "ceux qui consomment une nourriture épicée presque tous les jours ont 14% de chances en moins de décéder prématurément comparé à ceux qui mangent épicé moins d’une fois par semaine" : cancers et maladies coronariennes ou respiratoires seraient ainsi moins nombreux chez les adeptes du piment et de ses dérivés. 

Piment ou thé ?

L’épice la plus largement utilisée par les Chinois est le piment qui contient de la capsaïcine, une substance qui, d'après les auteurs de cette étude, pourrait avoir de multiples effets positifs sur le corps humain : anti-obésité, anti-inflammatoire, antioxydant et anti-cancer. Certaines spécialistes se demandent cependant si la cause réelle de l'amélioration constatée de la santé des personnes étudiées ne serait pas davantage liée à d’autres facteurs, comme une plus grande consommation d’eau ou de thé par exemple chez les sujets qui mangent le plus épicé…

Reste que les conclusions de cette étude ne sont pas une première : "Ces résultats vont dans le sens de précédents travaux montrant de potentiels effets protecteurs sur la santé humaine des aliments épicés", assurent les auteurs dans leur article. Une étude à prendre avec précaution, mais une chose est sûre : même si le piment n'est pas la seule explication à une meilleure santé et une plus grande longévité, il n'est en tout cas pas si nocif qu'on peut le dire pour nos estomacs occidentaux parfois peu habitués aux épices. 

Tags:
Alimentationsciences
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Pave-Aleteia-Ictus-V2.png
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement