Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Les Jésuites appellent les Européens à l’hospitalité pour les migrants

@DR
Partager

Le JRS, Service des jésuites pour les réfugiés, lance un nouvel appel à l’Europe pour qu’elle ne ferme pas ses portes aux demandeurs d’asile et qu’elle cesse d’éluder le problème car des vies humaines sont en jeu.

Dans une interview, le responsable portugais de l’organisation déplore l’absence de consensus sur le Vieux Continent quant à la gestion du phénomène migratoire. Le père André Costa constate par ailleurs que le nombre des réfugiés accueillis par les pays de l’Union européenne est nettement inférieur aux besoins. Il faut soutenir, selon lui, les pays les plus exposés à la pression migratoire comme l’Italie, la Grèce, l’Espagne ou la Hongrie. "La question est certes complexe, car il ne faut pas négliger la sécurité aux frontières. Mais un effort s’impose au nom du respect des droits de l’homme et de la protection de la vie humaine. Il faut donc donner la priorité à l’accueil, à l’intégration sociale et culturelle et à l’insertion professionnelle des réfugiés et si possible au développement économique des pays de départ", affirme le père Costa.

Encore 300 migrants morts asphyxiés

De leur côté, l’Église catholique et les ONG qui travaillent auprès des migrants doivent œuvrer au niveau du débat social pour développer une prise de conscience des citoyens face à ce défi. Samedi, plus de 300 migrants, pour la plupart originaires d’Afrique subsaharienne, et une cinquantaine de corps ont été retrouvés sur une barque entre la Libye et l’île italienne de Lampedusa. Sans air ni eau, presque tous les passagers de la cale sont morts asphyxiés en quelques heures. Parmi les rescapés se trouvaient plusieurs femmes qui avaient pu voyager sur le pont.

Le maire de Catane a décrété une journée de deuil ce mardi. Une enquête a été ouverte pour homicides et aide à l’immigration clandestine. Des centaines d’autres migrants secourus en Méditerranée sont arrivés dans d’autres ports du Sud de l’Italie. La Grèce est elle aussi dépassée par les flux migratoires. Les îles proches de la Turquie sont débordées par les arrivées de migrants. 

En 2014, le Jesuit Refugee Service s’est vu attribuer le prix international de la Paix pour son action en Syrie. Fondé en 1980 par le père Pedro Arrupe, alors supérieur général de la Compagnie de Jésus, le JRS est présent dans 50 pays. Il s’attache notamment à développer des projets éducatifs pour les enfants réfugiés en s’efforçant de favoriser la coopération interreligieuse.

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]