Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Samedi 27 février |
Sant Grégoire de Narek
home iconAu quotidien
line break icon

Comment faire pour que les enfants prennent le bon rythme à la rentrée

Public domain

http://pixabay.com/en/people-child-school-genius-316506/

Atlantico - Publié le 18/08/15

L'école va bientôt reprendre et les parents commencent à s'inquiéter : quel rythme prendre, quel régime alimentaire... Atlantico donne les pistes à suivre.

Entretien avec Patrick Tounian, professeur de pédiatrie, chef du service de nutrition et gastroentérologie pédiatrique de l’hôpital Armand-Trousseau à Paris, et Michèle Freud, psychothérapeute et directrice d’une école de sophrologie

Atlantico : Faut-il adapter l’alimentation des enfants dès maintenant pour qu’ils soient en forme à la rentrée ?
Patrick Tounian
: Il n’y a aucune mesure particulière à prendre au niveau nutritionnel. En revanche, il faut que les enfants profitent des vacances qu’il leur reste pour se faire plaisir. Il ne faut surtout pas qu’ils se sentent, une semaine avant, déjà à l’école. Ils doivent continuer à manger les choses qu’ils mangeront un peu moins du fait des contraintes scolaires. Les horaires sont plus anarchiques aussi. 

Ce n’est pas la peine de le préparer nutritionnellement à la rentrée en lui donnant des habitudes qu’il avait perdu pendant les vacances. Au contraire, il faut profiter des vacances jusqu’à la dernière seconde. Les contraintes ne seront pas tant nutritionnelles que scolaires : à l’école on mange à 11 h 30, à la cantine. Or, en vacances, il est rare que l’on déjeune si tôt.

Les enfants ont une capacité d’adaptation nettement supérieure à celle des adultes. Cela se voit avec le décalage horaire, le fameux "jet lag". Les adultes mettent plusieurs jours à s’en remettre alors que les enfants s’adaptent plus rapidement, en 24-48 heures. Il faut au contraire être très décontracté.  

Quels aliments sont à privilégier ?
Patrick Tounian
: Parfois, pendant les vacances, les enfants se lèvent tard et ne prennent pas de petit déjeuner. Il faut qu’ils reprennent l’habitude du petit-déjeuner pour éviter la fringale de fin de matinée. Mais, encore une fois, les enfants vont le faire rapidement et d’eux-mêmes car ils vont reprendre le rythme en se levant plus tôt. Je fais de la pédiatrie depuis 30 ans et je n’ai jamais eu de parents qui m’ont dit que leur enfant ne s’était pas réhabitué. 

Quant aux aliments qu’il doit manger, je conseille simplement qu’il mange ce dont il a envie. Il n’y a pas de petit-déjeuner type, même si certains veulent nous le faire croire. Le petit-déjeuner est idéal pour chaque individu : certains voudront manger des omelettes au petit-déjeuner, d’autres préfèreront du pain et du chocolat ou encore du beurre et de la confiture. 

Il y a des enfants qui aiment le salé, même si en France c’est moins le cas, d’autres préféreront le sucré, ce serait péremptoire de les forcer à changer. De même pour l’enfant qui n’a pas l’habitude de prendre de petit-déjeuner et se sent bien jusqu’au déjeuner : il ne faut surtout pas le forcer. Il est fait comme ça. Je vois beaucoup de parents inquiets en consultation car leur enfant saute le petit-déjeuner et lorsque j’interroge l’enfant, souvent à l’âge de 10-11 ans, celui-ci me répond qu’il n’a pas faim au réveil. 

En France, on a tendance à conseiller de prendre un verre de jus de fruits au petit-déjeuner, mais, nutritionnellement, cela est totalement infondé. Nous ne manquons pas de vitamines dans notre pays, fort heureusement, et ce n’est pas parce que l’on prendra un verre de jus d’orange que l’on ira mieux. C’est dans la tête. Lire la suite sur Atlantico

Tags:
alimentationRentrée scolairesante
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Philip Kosloski
La prière à l’Esprit saint que Jean Paul II récitait tous l...
2
ANMOL RODRIGUEZ
Ewa Rejman
Défigurée à l’acide, mannequin, Anmol livre une fabuleuse l...
3
Les moines bénédictins
Père Christian Venard
Une nouvelle abbaye bénédictine en France !
4
Cerith Gardiner
En cas de besoin, la très efficace prière de 5 secondes de mère T...
5
ANGELS
Marzena Devoud
Comment les anges communiquent-ils entre eux ?
6
BABY BOY
Mathilde de Robien
Ces prénoms de garçons qui portent en eux le sceau de Dieu
7
Guilhem Lignon
Timothée Dhellemmes
Vidéo : abandonné par Dieu ? La leçon de foi édifiante de Guilhem
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement