Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 28 mai |
Saint Germain de Paris
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Taizé : 75 ans de réconciliation

rcnaskh2j6iyqlekj3hur9zniqpufpmawpltmpyv9ivfmfkicek90u7_ctczpukd_nic2htv4ndsdcmugkpyg_r5fqsu.jpg

N.N./KNA-Bild/CIRIC

Jacques Gauthier - Le blogue de Jacques Gauthier - publié le 15/08/15

En ce mois d’août 2015, la communauté œcuménique de Taizé célèbre le 75e anniversaire de sa fondation et le 10e anniversaire de la mort de son fondateur, frère Roger.

Victime d’une agression au couteau le 16 août 2005, frère Roger, prieur de la communauté entrait dans la vie à 90 ans pendant la prière du soir, dans l’église de la Réconciliation, au milieu de quelque 2 500 jeunes de différentes nationalités. Il est mort comme il a vécu, en priant. Dans un livre écrit en collaboration avec Mère Teresa, il témoignait de la beauté de la prière : " Dans la beauté d’une prière commune, un voile se lève sur l’inexprimable de la foi, et l’indicible porte à l’adoration. Le regard mystique y voit des reflets du ciel sur la terre. " (La prière, fraîcheur d’une source, Bayard, 2003, p. 67).

La fondation de Taizé

Taizé a commencé lorsque Roger Schutz, 25 ans, quitta sa Suisse natale en août 1940, pour aller vivre en France au début de la Deuxième Guerre mondiale. Protestant d’origine, il portait le projet de fonder une communauté où se vivrait tous les jours la réconciliation entre les chrétiens. Il se fixa sur une colline isolée du village de Taizé, en Bourgogne, cachant alors des réfugiés, surtout des juifs. Des frères le rejoindront et s’engageront à Pâques 1949 dans le célibat, la simplicité de vie, la prière et la réconciliation. Il leur écrivit une règle de vie en 1953.

Assez rapidement, frère Roger va vouloir partager le sort des plus pauvres de la planète. De petites fraternités se trouveront insérées dans des quartiers défavorisés de plusieurs pays. Préoccupé du dialogue interreligieux avec les disciples de l’islam, frère Roger avait fondé une fraternité à Dakar.

" Ah ! Taizé, ce petit printemps ! " dira un jour Jean XXIII en accueillant frère Roger. Il l’invitera à Rome avec quelques frères de sa communauté durant toute la durée du concile œcuménique Vatican II. Bien avant les premières JMJ, en 1984, des milliers de jeunes se réunissaient chaque année dans le petit village de Taizé. Ces jeunes auront été une source d’inspiration pour Jean-Paul II, ami de frère Roger. Il ira à Taizé le 5 octobre 1986, disant : " On passe à Taizé comme on passe près d’une source. ".  Lire la suite dans le blogue de Jacques Gauthier

Tags:
taize
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnairePOP-1.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement